Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Premier League : Arsenal atomise Tottenham




Premier League : Arsenal atomise Tottenham
Arsenal s'est relancé dans le Championnat d'Angleterre en punissant Tottenham 5 à 2, samedi lors de la 12e journée à l'Emirates Stadium, où Hugo Lloris, pour une fois titulaire, a passé un après-midi cauchemardesque.
Manchester City a pris les commandes en écrasant Aston Villa 5 à 0. Chelsea a perdu le contact avec la tête en s'inclinant à West Bromwich 2 à 1.
Désigné pour la deuxième fois seulement dans le onze de départ des "Spurs" en Premier League, Lloris se souviendra de son premier derby de Londres.
Tout avait pourtant bien commencé pour Tottenham, avec l'ouverture du score par Adebayor dès le début du match (10). Mais un geste inconsidéré du Togolais, un tacle haut très dangereux sur Cazorla, a provoqué son exclusion huit minutes plus tard et la perte de son équipe.
Complètement débordés, les joueurs d'Andre Villas-Boas ont encaissé trois buts avant la pause, par les Allemands Mertesacker (24) et Podolski (42) puis par Giroud (45), qui semble avoir trouvé ses marques avec ce cinquième but en cinq matches, et deux autres en seconde période par Cazorla (60) et Walcott (90). La réduction du score par Bale n'avait pas servi à grand chose (71).
Grâce à ce succès si important aux yeux de ses supporteurs, Arsenal dépasse son rival au classement et pointe désormais au sixième rang, à quatre points de la si convoitée quatrième place détenue par l'étonnant West Bromwich.
Manchester City a écrasé Aston Villa grâce à deux doublés des Argentins Sergio Agüero et Carlos Tevez et à un but de David Silva.
Il a fallu attendre la fin de la première période pour que l'Espagnol ouvre la marque sur une action confuse à la suite d'un corner (43). C'était son premier but de la saison. Après la pause, c'est une avalanche qui s'est abattue sur Aston Villa: quatre buts marqués par les Sud-Américains en vingt minutes, entre les 54e et 74e, dont un chacun sur pénalty.
Seule équipe invaincue en Premier League, City n'a plus perdu dans son stade depuis 36 matches.
Roberto Di Matteo avait décidé de laisser au repos de nombreux titulaires pour rendre visite au club qui l'avait limogé en 2010, en vue du match de mardi à Turin contre la Juventus, crucial pour la qualification en huitièmes de finale de la Ligue des champions.
L'Italien s'en mord peut-être les doigts car sans Mata ni Oscar, entrés à l'heure de jeu, ni Ramires, ni Ivanovic, ni Cole, ses joueurs ont livré un match très décevant à West Bromwich, où les trois buts ont été marqués de la tête par Long (10) et Odemwingie (50) pour les "Baggies" et par Hazard (39) pour les Londoniens.
Longtemps aux commandes de la Premier League, les "Blues" n'ont marqué que deux points en quatre matches et sont désormais à quatre longueurs de la première place détenue par Manchester City.

Libé
Lundi 19 Novembre 2012

Lu 225 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs