Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Premier Festival euro-arabe du cinéma et du journalisme : Le cinéma marocain et son évolution au centre d'une rencontre à Madrid




Le parcours du cinéma marocain et son évolution ont été au centre d'une conférence, organisée jeudi soir, dans le cadre des activités du premier Festival euro-arabe du cinéma et du journalisme qui se tient actuellement à Madrid.
Le festival, organisé sous le thème "Cinéma et journalisme: Rapprochement entre les deux rives", est une initiative conjointe de la fédération des associations des journalistes d'Espagne (FAPE) et de l'association des journalistes et écrivains arabes en Espagne, dans le but de promouvoir le rapprochement et l'entente entre l'Occident et le monde arabe à travers la culture, le cinéma et les médias.
Lors de cette rencontre, le journaliste marocain Mohamed Boundi a donné un aperçu chronologique sur l'évolution du cinéma marocain, précisant que la création du Centre cinématographique marocain (CCM) a constitué un point de référence dans le développement de l'industrie cinématographique au Maroc.
Le CCM représente l'un des piliers ayant contribué et accompagné l'action cinématographique au Maroc dans ses différentes étapes d'évolution, a-t-il insisté, faisant remarquer que les films marocains ont toujours reflété la réalité et les préoccupations de la société.
Après avoir indiqué que le Maroc accorde une grande importance à la production cinématographique, Boundi a rappelé que des dizaines de films mondiaux ont été tournés au Maroc, notamment aux studios Atlas à Ouarzazate.
Le journaliste marocain a, par ailleurs, donné une lecture critique du produit cinématographique marocain, estimant que le Maroc, qui se positionne comme le leader africain du cinéma, mérite d'avoir une filmographie beaucoup plus riche et variée.
Il a, à cet égard, appelé les entreprises et les professionnels du secteur à s'impliquer davantage pour donner un nouvel élan à l'industrie du 7ème art dans le Royaume.
Pour sa part, le journaliste espagnol Nicolas Castellano a mis l'accent sur la variété des thèmes abordés par la production cinématographique marocaine.
Castellano, journaliste de la radio privée "SER", a appelé également à accorder plus d'importance à la question de l'immigration dans les films marocains.
En marge de cette rencontre, deux documentaires ont été projetés dans le cadre du premier festival euro-arabe du cinéma et du journalisme qui se poursuivra jusqu'au 30 juin prochain.
Il s'agit de "Al Madina" qui raconte le retour d'un immigré Marocain dans son pays d'origine après neuf ans passés en Espagne, et "Khalid", une parabole sur le passage à l'âge adulte et l'inégalité des chances dans le monde, à travers l'histoire d'un enfant de Marrakech devenu adulte trop tôt et obligé de gagner son pain quotidien comme distributeur d'œufs.
Le festival euro-arabe du cinéma et du journalisme combine projections cinématographiques et conférences thématiques animées par des diplomates arabes accrédités en Espagne, des experts du monde arabe ainsi que des journalistes espagnols et arabes.

MAP
Samedi 18 Février 2012

Lu 353 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs