Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Précipitations menaçantes et infrastructures inexistantes

D’énormes dégâts et de gros risques




Précipitations menaçantes et infrastructures inexistantes
Il a suffi des premières précipitations pour que des dégâts matériels considérables soient enregistrés dans différentes régions du Royaume. Des maisons submergées, des habitations effondrées, et un mort à déplorer. Tel  a été le premier bilan des  pluies qui se sont abattues le weekend dernier. Ce qui suscite des inquiétudes sur la capacité de nos infrastructures à supporter des précipitations de plus en plus fortes prévues en raison d’un changement climatique qui s’installe sur  le pays depuis quelques années.
Ainsi, des maisons d’un douar situé à 5 km du périmètre urbain de Marrakech ont été submergées par la crue d’un oued suite à des précipitations orageuses qui se sont abattues sur la région dimanche soir. La crue de l’Oued Beramram, un affluent de Oued Tensift, a submergé six maisons et occasionné l’effondrement d’un mur et d’une maison en pisé non habitée sans faire  de dégâts notables et, fort heureusement, aucune victime n’est à déplorer.
 Aussitôt alertés, les services de la protection civile, les représentants des autorités locales et des éléments de la gendarmerie royale se sont rendus sur place pour prêter assistance aux habitants du douar Belaaguida, relevant de la commune Ouahat Sidi Brahim.
 Vers minuit, le niveau de la crue de l’Oued, qui charrie les eaux pluviales depuis Sidi Bouatmane, a commencé à baisser et la situation ne semble pas être inquiétante.
Par ailleurs, le centre de Oulad Zemmam (cercle de Beni Moussa dans la province de Fkih Bensaleh) a connu, samedi soir, un orage accompagné de pluies diluviennes et de vents forts provoquant un mort et des dégâts matériels.
La victime, âgée de 14 ans, a été tuée dans l’effondrement du mur d’une maison où elle tentait de s’abriter des pluies diluviennes que connaissait la région.
 L’orage a également occasionné le déracinement d’une vingtaine d’oliviers dans la commune d’Oulad Nasser et provoqué des coupures répétitives de l’électricité au niveau des villes de Oulad Ayad, Souk Sebt et de certains douars avoisinants.

L.B
Mardi 17 Septembre 2013

Lu 1200 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs