Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Poursuite des manifestations au Venezuela




Les violences ont redoublé à Caracas entre manifestants et forces de l'ordre, mercredi, après la confirmation par le président Nicolas Maduro de l'élection prochaine d'une Assemblée nationale constituante.
Un jeune manifestant est mort dans des échauffourées, portant à 34 le nombre de personnes tuées depuis le début, il y a un mois, des manifestations organisées presque chaque jour par l'opposition au Venezuela.
Les Vénézuéliens seront appelés à élire "dans les prochaines semaines" les représentants de l'Assemblée constituante qui sera chargée de réformer la Constitution, a annoncé mercredi Nicolas Maduro dans un discours télévisé. Comme pratiquement à chaque journée de protestations, des milliers de partisans de l'opposition se sont rassemblés dans la capitale, avant d'être bloqués par la police et la garde nationale dans leur marche vers le Parlement, ce qui a déclenché des heurts entre manifestants masqués et forces de l'ordre.
Un jeune homme de 17 ans est mort après avoir été atteint à la nuque par un objet, a déclaré Gerardo Blyde, maire de district affilié à l'opposition.
Plus de 200 personnes ont été blessées dans des violences dans plusieurs quartiers de la capitale.
Le projet dévoilé lundi par le président vénézuélien est perçu par l'opposition comme une manoeuvre visant à éviter la tenue de véritables élections que le chef de l'Etat, dont la popularité s'est effondrée en raison de la grave crise économique, aurait peu de chances de remporter.
Le président Maduro souhaite que l'Assemblée nationale constituante citoyenne soit composée pour moitié de personnes non issues de partis politiques et pour moitié de personnalités élues, un projet qualifié de "coup d'Etat" par les opposants, majoritaires au Parlement depuis décembre 2015.
Le chef de file de l'opposition Henrique Capriles a dénoncé le déploiement en masse des forces de l'ordre "mobilisées comme si c'était la guerre".
L'opposition se dit déterminée à poursuivre la contestation jusqu'au bout pour, dit-elle, empêcher le pays de basculer totalement dans la dictature.
Le Venezuela traverse une situation économique catastrophique. Le PIB a chuté de plus de 18% l'an dernier, l'inflation est galopante et la pénurie de nombreux biens de première nécessité force les habitants à un rationnement drastique.
"Ça fait 18 ans qu'on défile", a déclaré Miren Bilbao, un retraité de 66 ans présent mercredi à la manifestation, en référence à l'arrivée au pouvoir de Hugo Chavez, le prédécesseur de Nicolas Maduro, en 1999. "Maintenant, on abat notre dernière carte. C'est tout ou rien".
Le président vénézuélien, élu de justesse en 2013 quelques mois après la mort de son mentor, accuse l'opposition de fomenter un coup d'Etat avec le soutien des Etats-Unis et les encouragements de la presse internationale.
Il a présenté sa décision de convoquer une assemblée constituante comme le seul moyen de ramener "la paix".
Une réunion des ministres des Affaires étrangères de l'Organisation des Etats américains (OAS), prévue ce mois-ci, pourrait "changer la situation" au Venezuela, a déclaré mercredi le ministre péruvien des Affaires étrangères.
Initialement prévu le mois dernier, la réunion aura lieu le 21 ou le 22 mai pour s'assurer que "tous les pays puissent participer", a dit Ricardo Luna.
L'OAS regroupe les gouvernements des Etats du continent américain et a son siège à Washington. Mi-avril, Nicolas Maduro a fait part de son intention de se retirer de l'organisation, après l'annonce de la réunion convoquée pour examiner la situation au Venezuela.

Vendredi 5 Mai 2017

Lu 467 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs