Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Poursuite aveugle du pilonnage meurtrier sur Gaza

Israël se refuse à tout cessez-le-feu




Poursuite aveugle du pilonnage meurtrier sur Gaza
Israël a poursuivi le pilonnage de la Bande de Gaza mardi, tuant dix Palestiniens, alors que le chef de la diplomatie américaine John Kerry est arrivé dans la région pour pousser à la conclusion d'un cessez-le-feu après deux semaines de conflit.
Les décès enregistrés mardi à Khan Younès, Beit Hanoun ou Beit Lahiya portent le nombre de morts à près de 600 côté palestinien, dont une centaine d'enfants, selon un bilan fourni par les responsables de la Santé à Gaza.
Israël dit avoir perdu deux civils tués par des tirs de roquettes et 27 soldats lors des affrontements terrestres avec les activistes palestiniens, soit trois fois plus que ses pertes lors de la dernière opération terrestre à Gaza,  pendant l'hiver 2008-2009. 
La violence s'est étendue à la Cisjordanie où des médecins font état de la mort d'un Palestinien tué par l'armée lors de la dispersion de manifestants jetant des pierres.
Israël signale aussi qu'un Palestinien a tiré sur une voiture et gravement blessé un Israélien mardi dans le secteur de Naplouse.
Le secrétaire d'Etat américain, John Kerry, est arrivé lundi soir au Caire et, lors d'un entretien avec le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a annoncé une aide de 47 millions de dollars (35 millions d'euros) pour les habitants de Gaza.
Le secrétaire d'Etat prévoit de rester au Caire jusqu'à mercredi matin mais il n'a pas encore fixé la date de son départ de la région et il pourrait se rendre au Qatar, qui entretient des liens étroits avec le Hamas et accueille son chef en exil, Khaled Méchal.
Un responsable du département d'Etat américain qui se trouvait à bord de l'avion de John Kerry a déclaré que le but de Washington était "de parvenir à une cessation des hostilités dès que possible", mais que le processus serait difficile compte tenu de l'éloignement des positions des parties.
Ban Ki-moon devait se rendre à Israël mardi pour y rencontrer le Premier ministre Benjamin Netanyahu. Il ira aussi en Cisjordanie pour y rencontrer les dirigeants palestiniens.
Israël dit ne pas être pressé de parvenir à un cessez-le-feu avant d'avoir atteint le but de son opération, qui est de détruire l'arsenal de roquettes palestinien ainsi que le réseau de tunnels construit par le Hamas sous Gaza pour attaquer en territoire israélien.
Le Hamas, affaibli ces dernières années par la perte de l'Egypte et de la Syrie comme alliés, affiche sa détermination à se battre pour obtenir la levée du blocus imposé par Israël sur la Bande de Gaza après la prise de l'enclave par le Mouvement de la résistance islamique en 2007.
"Le monde doit comprendre que Gaza a décidé de mettre fin au blocus par son sang et son héroïsme", a déclaré le chef adjoint du Hamas, Ismaïl Haniyeh, dans un discours à la télévision.  

Reuters
Mercredi 23 Juillet 2014

Lu 296 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs