Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pourquoi on trouve certaines choses mignonnes




Pourquoi on trouve certaines choses mignonnes
Attention, après cet article, vous ne regarderez plus de la même manière les chats, les chiens over mignons et autre lolcats. Figurez-vous que notre goût pour tout ce qui est mignon a une explication scientifique, rationnelle.
Vsauce consacre une de ses vidéos à répondre à la question: «Pourquoi c'est mignon?». Prix Nobel de médecine ou physiologie, le zoologiste Konrad Lorenz s'est intéressé dans un ouvrage –Le tout et la partie dans la société animale et humaine, en Trois essais sur le comportement animal et humain paru en 1965– aux types d'objets ou d'êtres que l'on trouve mignon. Il remarquait dans son ouvrage que dans chacun des êtres vivants ou des objets mignons, on trouve les caractéristiques propres aux bébés humains.
 «Une tête relativement importante, un crâne disproportionné, de grands yeux situés bien au-dessous, le devant des joues fortement bombé, des membres épais et courts, une consistance ferme et élastique et des gestes gauches sont des caractères distinctifs essentiels du "mignon" et du "joli" que présentent, d'après les lois du phénomène de sommation des excitations, un petit enfant ou un "leurre" comme une poupée ou un animal en peluche.»
Le mignon, c'est donc ce qui ressemble à un bébé, les êtres de petite taille, avec de grands yeux et des traits ronds et doux.
La vidéo de Vsauce répond à une autre question: que se passe-t-il quand on voit quelque chose de mignon? Le noyau accumbens de notre cerveau est activé. Cette zone de plaisir libère de la dopamine lorsqu'elle est activée (par la vue de quelque chose de mignon ou par la prise de cocaïne).
Les découvertes en neuroscience permettront donc peut-être de soigner dans quelques temps la dépendance aux lolcats et autres choses mignonnes disponibles sur Internet comme celle à la drogue dure.
Rassurez-vous cependant si vous êtes complètement dépendant, une chercheuse de la London School of Economics, Kate Miltner, a montré lors du ROFLCon (une conférence sur la culture Internet) que regarder des mèmes et autres lolcats sur Internet pourrait nous rendre plus intelligent et nous permettre d'«établir des liens significatifs avec les autres».

Libé
Mercredi 24 Octobre 2012

Lu 416 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs