Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pourquoi les abeilles disparaissent




Depuis 2006, le syndrome du CCD (Colony Collapse Disorder) décime les abeilles domestiques. Malgré de nombreuses recherches, cette disparition restait inexpliquée... jusqu'à aujourd'hui.
D'après le New York Times, le mystère est en passe d'être résolu. Une nouvelle étude, fruit d'un partenariat entre des scientifiques militaires et des entomologistes, a identifié un, voire deux, nouveaux suspects. Le phénomène pourrait s'expliquer par l'association d'un virus et d'un champignon. On ne sait pas encore pourquoi cette combinaison est fatale pour les abeilles. Mais les preuves sont solides: le virus et le champignon en question prolifèrent dans un climat froid et humide, et agissent dans l'intestin des insectes.
Cette découverte a été possible grâce à un outil militaire que les scientifiques ne possèdent pas: une banque de données de l'armée américaine répertoriant toutes les caractéristiques génétiques d'une énorme quantité de virus, bactéries et champignons, explique Popular Science.
"C'est le même procédé que Google, on rentre un mot et on trouve ensuite tous les sites où ce dernier est employé", explique Michael DuBow, professeur à l'université Paris-Sud cité par Le Figaro, qui analyse la démarche des chercheurs. L'équipe, pilotée par Jeremy Bromenschek, un chercheur qui a longtemps travaillé avec l'armée américaine pour apprendre aux abeilles à détecter les explosifs, a d'abord recensé les protéines présentes à l'intérieur des corps des abeilles mortes de CCD à l'aide d'un spectromètre de masse. Ensuite, elle a recherché à quels micro-organismes ces éléments appartiennent, en utilisant la fameuse banque de données. À partir de là, poursuit Le Figaro, les chercheurs se sont intéressés à tous les parasites pathogènes des abeilles, en éliminant tous ceux qui ne se retrouvaient pas dans tous les échantillons. Au bout du compte, ils ont trouvé deux suspects: un virus appartenant à la famille des Iridoviridae et un champignon microscopique unicellulaire Nosema ceranae.

Slate.fr
Mardi 12 Octobre 2010

Lu 232 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs