Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pourquoi devient-on gaucher ou droitier?




Quand un gaucher vous sert la main, son œil gauche et la partie droite de son cerveau travaillent intensément pour vous identifier. C'est ce que démontre une étude scientifique réalisée par des biologistes de la Macquarie University de Sydney en Australie publiée dans la Royal Society Biology Letters et mise en avant par MSNBC. Elle permet d'expliquer pourquoi dans de nombreuses espèces animales certains individus préfèrent utiliser leurs membres d'un côté du corps plutôt que de l'autre. Etre gaucher ou droitier n'est pas du tout réservé à l'espèce humaine. Les perroquets sont par exemple en majorité gauchers tandis que les hommes sont droitiers à 90%.
La prédisposition à être gaucher ou droitier serait en fait liée à la domination d'un œil sur l'autre et à la préférence accordée instinctivement par le cerveau aux données provenant de cet œil. La dominance visuelle est elle-même liée à la latéralisation du cerveau qui tient à la façon dont les informations sont divisées et coordonnées entre les deux hémisphères droit et gauche du cerveau.
Comme l'hémisphère droit du cerveau contrôle la partie gauche du corps et l'hémisphère gauche du cerveau contrôle la partie droite du corps, le fait d'être gaucher ou droitier révèle immédiatement quelle partie du cerveau est dominante, au moins dans le domaine visuel.
Il y a eu de nombreuses théories plus ou moins farfelues sur les différences entre gauchers et droitiers. Dans l'histoire américaine récente, par exemple, de nombreux présidents étaient gauchers (Gerald Ford, Ronald Reagan, George H.W. Bush, Bill Clinton et Barack Obama), mais il est difficile de lier cela à leur habileté politique et à leur capacité à conquérir le pouvoir.
En fait, rien ne permet de dire que les gauchers ou les droitiers sont plus habiles les uns que les autres. «Nous n'avons aucune raison de penser aujourd'hui que les animaux qui ont un cerveau droit ou un cerveau gauche plus puissant sont supérieurs ou analysent l'information différemment, il s'agit simplement d'une image miroir», explique Culum Brown, l'un des auteurs de l'étude. Tout ce que l'on peut dire, ajoute-t-il, «est que si nous utilisons un hémisphère pour analyser des informations et un autre pour analyser d'autres informations, nous avons deux processus simultanés, ce qui ressemble un peu à avoir un ordinateur avec deux processeurs».
Les biologistes de Sydney ont notamment beaucoup étudié les perroquets australiens. Ils ont remarqué la totale coordination entre la vision et les membres. Les perroquets qui regardaient de petits morceaux de fruits ou de bois de préférence avec l'œil gauche les saisissaient ensuite avec leur patte gauche et ceux qui utilisaient leur œil droit utilisaient ensuite leur patte droite.  Les enfants humains procèdent instinctivement de la même façon. L'expérience détermine quel œil et quelle main fonctionnent le mieux et ensuite cette pratique devient permanente.

Slate.fr
Mardi 8 Février 2011

Lu 378 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs