Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pourparlers pour apaiser les tensions sur la péninsule coréenne

Les deux Corées se séparent sans accord mais fixent de nouveaux rendez-vous




Pourparlers pour apaiser les tensions sur la péninsule coréenne
Les discussions des deux Corées ont échoué mercredi sur la réouverture du site industriel de Kaesong, symbole de la réconciliation et fermé par Pyongyang début avril au plus fort des tensions entre les deux pays qui ont pris rendez-vous pour la semaine prochaine.
Les deux parties ont chacune donné leur accord pour se revoir le 15 juillet afin de discuter d'une éventuelle réouverture de ce complexe industriel commun très important économiquement pour les deux Corées. De même Pyongyang et Séoul se sont accordés sur le principe de relancer des négociations sur le regroupement familial, dont le dernier programme temporaire remonte à 2010. Pyongyang a proposé la date du 19 juillet pour ce faire.
Le site du Mont Kumgang en Corée du Nord, créé par la société sud-coréenne Hyundai Asan, qui a ouvert en 1998, est considéré comme un symbole de réconciliation. Il a rapporté par le passé des dizaines de millions de dollars à la Corée du Nord. Toutefois Séoul avait suspendu les voyages pour ses citoyens dans ce site après la mort d'une Sud-Coréenne abattue par un soldat nord-coréen en juillet 2008. En retour Pyongyang avait saisi les biens de Hyundai Asan sur ce site.
Nord et Sud veulent faire redémarrer le site de Kaesong, crucial tant pour l'économie nord-coréenne que pour les entreprises sud-coréennes qui ont perdu des centaines de millions de dollars depuis le départ des ouvriers nord-coréens. Située à dix kilomètres de la frontière en territoire nord-coréen, Kaesong est une véritable ruche en temps ordinaire avec plus de 50.000 personnes y travaillant quotidiennement. Outre la compensation du manque à gagner occasionné pour ses entreprises, Séoul exige un engagement ferme de la Corée du Nord en vertu duquel elle s'abstiendra à l'avenir de fermer unilatéralement le parc.
Ces pourparlers sont intervenus après plusieurs mois de vives tensions sur la péninsule coréenne avec notamment des menaces de la part de la Corée du Nord, dont l'économie souffre d'un renforcement des sanctions infligées par les Nations unies après un essai nucléaire en février.

AFP
Vendredi 12 Juillet 2013

Lu 94 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs