Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pour une synergie entre l’université et ses partenaires socioéconomiques




Pour une synergie entre l’université et ses partenaires socioéconomiques
Consolider les liens entre l’université et ses partenaires socioéconomiques et impliquer ces derniers dans la conception des contenus pédagogiques des filières, tel est en résumé le plaidoyer des intervenants lors d’une rencontre organisée mardi à Mohammedia sur “L’amélioration de l’employabilité des lauréats” par l’Université Hassan II Mohammedia-Casablanca (UH2MC).
Lors de cette rencontre consacrée à la présentation du bilan d’une série de rencontres organisées par l’université avec des partenaires socioéconomiques, les intervenants ont mis en avant la pertinence de cette démarche pour réussir le challenge de la résorption du chômage et ce, grâce à une adéquation judicieuse entre l’offre de formation et le marché de l’emploi.


Il est incontestable que l’université marocaine, notamment l’UH2MC classée 10ème dans la région Mena sur le plan de la gouvernance, dispose de compétences en matière de formation, mais il n’en reste pas moins qu’elle doit recadrer sa stratégie pour mieux s’adapter à son environnement socioéconomique et répondre aux exigences et aux besoins du marché de l’emploi, ont souligné des universitaires et des représentants des secteurs d’activités partenaires de ces rencontres de concertation.
 Il s’agit des secteurs des technologies et télécommunications, la logistique et le transport, l’agroalimentaire, la biotechnologie et santé, la finance, la banque et assurance, le tourisme, les métiers de la justice, le journalisme, les arts, le cinéma et l’audiovisuel, l’industrie (aéronautique, automobile, filière ferroviaire, construction navale, textile et plasturgie), l’environnement et le génie civil, la gestion administrative et l’aménagement du territoire, les métiers sociaux et services, le secteur des énergies et mines ainsi que les métiers de l’enseignement.
Outres recommandations, encourager la labellisation des formations, mettre en œuvre un plan d’action concret avec la CGEM, accorder des stages aux étudiants tout au long de l’année et non seulement à la session du printemps ou encore s’orienter vers des formations de qualité en initiant les étudiants à l’ISO 9001, gestion de projet, la qualité et surtout les process.
Parallèlement à ces rencontres, l’université a réalisé une enquête auprès des étudiants et des partenaires socioéconomiques, sur l’employabilité des lauréats, l’offre de formation de l’université et les besoins en termes de compétences et de formation pour les quatre années à venir. 
Les chiffres sont parlants : 45% des lauréats sondés sont en activité, la majorité des lauréats (35%) sont embauchés dans les secteurs de la banque, les assurances, la finance et les services alors que 43% des diplômés sont toujours à la recherche du premier emploi.
Sur les difficultés de décrocher un emploi, l’enquête révèle que 32% des sondés évoquent le manque d’expérience, 16% l’inadéquation entre formation et emploi, 15% pour non-maîtrise des langues étrangères, 12% disent poursuivre encore leurs études et 11% pour insuffisances des compétences.
Cette série de rencontres entre l’UH2MC et ses partenaires socio-économiques, s’inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre d’un programme action-formation (PAF), élaboré et adopté le 9 octobre dernier par le Conseil de l’université. Un programme qui s’articule autour de cinq objectifs, entre autres, la préparation de l’offre de formation globale de l’université par la mise en place de la charte de formation, de la plateforme (Ahdaf) et son opérationnalisation.
A cela s’ajoutent l’intégration des nouvelles technologues dans l’enseignement par l’élaboration du règlement intérieur du Centre Universitaire des ressources informatiques et son opérationnalisation ainsi que le développement et la diversification des compétences des personnels de l’université par le biais des compétences en langues, e-learning, entrepreneuriat et communication, pédagogie universitaire, bibliothéconomie, gestion de projets, gestion de temps, et gestion financière.

Libé
Vendredi 13 Décembre 2013

Lu 772 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs