Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pour une poignée de dollars, se faire opérer dans un hôpital “low cost” en Inde




Pour une poignée de dollars, se faire opérer dans un hôpital “low cost” en Inde
Immeubles en préfabriqués, visiteurs pouvant se transformer en aide-soignants d'un jour, climatisation parcimonieuse: bienvenue dans la première chaîne d'hôpitaux "low cost" en Inde, où son fondateur rêve de pouvoir offrir une opération cardiaque à 800 dollars.
"Aujourd'hui, le système de santé a des services phénoménaux à offrir. Presque toutes les maladies peuvent être soignées et si l'on ne peut guérir un patient, on peut l'aider à vivre mieux", dit le Dr Devi Shetty, qui a fondé la chaîne privée d'hôpitaux Narayana Hrudayalaya, basée dans le sud de l'Inde.
"Mais quel est le pourcentage de gens dans le monde qui en ont les moyens? Un siècle après la première opération du coeur, moins de 10% de la population mondiale pourrait se l'offrir en cas de besoin", souligne ce cardiologue parmi les plus célèbres au monde.
Déjà connu pour son "usine du coeur" à Bangalore ouverte en 2001 et qui détient le record du plus grand nombre d'opérations au monde (30 par jour), Narayana Hrudayalaya (littéralement "le temple du coeur") veut aujourd'hui aller encore plus loin dans la réduction des coûts pour ses nouveaux établissements.
Le premier à voir le jour est un hôpital de plain-pied à Mysore, à deux heures de route de Bangalore. Construit en dix mois pour 400 millions de roupies (7,4 millions de dollars), il compte cinq blocs opératoires spécialisés dans le coeur, le cerveau et les reins.
"Près de Stanford (aux Etats-Unis), ils sont en train de construire un hôpital doté de 200 à 300 lits. Ils vont sans doute dépenser plus de 600 millions de dollars", relève le Dr Shetty, dont l'une des patientes les plus célèbres fut Mère Teresa.
"Notre objectif est de construire et d'équiper un hôpital pour six millions de dollars en six mois", résume-t-il.
La climatisation est réservée aux blocs opératoires et aux unités de soins intensifs. La ventilation des chambres dans cette région chaude et humide de l'Inde parvient au travers de larges fenêtres.
Les proches et amis venant rendre visite aux patients suivent une formation accélérée de quatre heures pour pouvoir, le cas échéant, changer les bandages ou effectuer des tâches habituellement dévolues aux équipes d'aide-soignants.
Sur le plan architectural, le Dr Shetty rejette le modèle des hôpitaux à plusieurs étages, qui nécessitent des fondations coûteuses et des renforcements en acier, sans compter les ascenseurs et les équipements anti-incendie.
L'hôpital de Mysore sera suivi d'autres du même type dans les villes de Bhubaneswar et Siliguri, dans l'est du pays.
A l'hôpital de Bangalore, une opération cardiaque revient en moyenne à 1.800 dollars, contre plusieurs dizaines de milliers de dollars aux Etats-Unis. La plupart des patients doivent payer plus cher mais certains malades pauvres sont soignés gratuitement.
Le succès de ce modèle hospitalier a fait du Dr Shetty un homme riche et lui a donné une renommée internationale. Al-Jazeera a récemment diffusé une série en six épisodes sur son "usine du coeur" où affluent paysans et ouvriers.
Dans la salle d'attente bondée, des familles venues de toute l'Asie du Sud attendent d'être reçues par le chirurgien, qui jongle entre les rendez-vous et le travail en salle d'opération.
"On l'a vu récemment à la télé et on a pu voir son engagement en faveur des pauvres et des gens de la classe moyenne comme nous", confie Ranjan Bhattacharya, un fonctionnaire qui vient d'effectuer 2.000 km en train depuis le nord de l'Inde pour faire examiner sa femme malade.

AFP
Mercredi 8 Mai 2013

Lu 256 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs