Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pour une faute d’arbitrage, l’USMAM restera un abonné de la seconde division : Lahoucine Adardour : «on a une équipe de jeunes qui a tout l’avenir devant elle»




L’Union sportive municipale d’Aït Melloul (USMAM) ne jouera pas la saison prochaine en première division. Tel en a décidé Yara, l’arbitre du dernier match de l’USMAM contre l’IZK.
Et si les Zemmouris n’avaient besoin que d’un nul, pour signer leur retour parmi les grands, les Melloulis, eux, avaient besoin d’une victoire pour décrocher le sésame de la première division. Ils marquèrent un but à la 83ème minute grâce à Mustapha Hadji, mais l’arbitre l’annula anéantissant ainsi tous les espoirs d’un club, d’une ville et d’une région: le Souss Massa Drâa. 
La ville d’Aït Melloul en particulier et le Souss-Massa-Drâa en général sont encore sous le choc après ce qui s’est passé à Khémisset lors de la dernière journée du championnat DII. En effet, depuis le coup de sifflet final de ce match, il n’est plus question dans les milieux sportifs soussis que de cette bourde d’arbitrage qui a coûté très, très cher aux jeunes melloulis qui sont les vrais gagnants du match sur le plan moral. Car tout le monde les a vus à l’œuvre au stade du 18 Novembre et a pu se faire une idée de leur valeur sur le plan technique.
Et à ce propos, Lahoucine Adardour, le président du club nous a déclaré : « Comme tout le monde a pu le voir, l’Union Sportive Municipale d’Aït Melloul a fait preuve d’un bon niveau technique. Malheureusement, les circonstances du dernier match n’ont pas permis à cette équipe qui mérite la première place de l’occuper à cause d’une erreur d’arbitrage. Donc, nous n’avons pas pu accéder à la D1 parce qu’une erreur d’arbitrage nous en a privés ». Et le président d’ajouter : « Mais ce qui est important pour nous, c’est que l’USMAM a aujourd’hui une équipe de jeunes qui a tout l’avenir devant elle. Et nous espérons qu’elle continuera dans cette bonne voie et qu’elle pourra servir d’exemple à notre jeunesse en lui montrant qu’on peut réussir quand on a de la volonté ». « Je pense que nous avons fait une bonne saison n’eût-été cette faute d’arbitrage qui a tout gâché », a-t-il conclu. 
Pour sa part, Hassan Ouchrif, qui a été à l’origine du but marqué par Hadji et refusé par l’arbitre,  il nous a dit : « Il y avait une longue balle de l’un de nos défenseurs ; le gardien adverse est arrivé en retard et a manqué le ballon qui a  rebondi au sol. Et au moment où j’ai voulu le frapper, un défenseur adverse (le n° 2)  m’a poussé. Et alors que j’étais le premier sur le ballon, au moment où je l’ai brossé de la tête, le gardien dans son élan s’est heurté à moi. Mon camarade, Mustapha Hadji, a intercepté le ballon de la tête et a marqué». Et d’ajouter:« Franchement, tous les joueurs ont perçu cette décision de l’arbitre comme une grave injustice à l’égard de notre équipe qui ne méritait vraiment pas ça». Et de conclure : « Ce qui m’a fait vraiment beaucoup de peine, c’est le public  et tous ces jeunes qui sont venus de Casablanca, de Mohammedia, de Rabat, d’Agadir, d’Aït Melloul…pour nous soutenir, et le comité du club qui s’est dépensé sans compter cette saison. A, tous, on voulait offrir la montée en récompense. Malheureusement, à cause de son erreur, le vingt-troisième homme du match en a décidé autrement, chose que tout le monde a vu  sur le terrain et à la télé ». 
Fondée le 27 juillet 1999, suite à une fusion entre le CAM (1965)  et le CSAM (1980),  l’USMAM représente une municipalité de 130 000 habitants. Le club a remporté deux fois la Coupe du Souss (2002/2003 et 2005/2006)  et est arrivé au stade des 1/8èmes de finale de la Coupe du Trône en 2008/2009. Il a accédé en 2ème division élite en 2010/2011.
Club omnisports, l’USMAM possède cinq sections : football (30 seniors, 35 juniors, 36 cadets, 72 minimes, 132 sous-minimes, 44 espoirs et 49 féminines),  volley-ball (95 joueurs),  handball  (25 joueurs),  pétanque (65 joueurs),  athlétisme (206 athlètes) .
Le club dispose également de son propre siège social d’une superficie de 865m2 (bureau du président, bureau du directeur administratif, bureau du directeur technique, bureau du secrétaire, et un pour chaque section, salle de réunions, réfectoire, cuisine, dortoirs (26 lits), chambres individuelles  (19 lits),  salle de musculation, dépôt, bloc sanitaire. Il dispose également d’un centre commercial de 46 magasins.
Les infrastructures sportives d’Aït Melloul se composent d’un terrain gazonné et de deux terrains en terre battue, un terrain de handball, un terrain de volley-ball et un terrain de pétanque. 

M’BARK CHBANI
Mardi 31 Mai 2011

Lu 405 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs