Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pour une démocratie généralisée comme modèle du mieux vivre-ensemble




Des experts, sociologues et académiciens ont plaidé jeudi à Marrakech pour une démocratie généralisée comme modèle du mieux vivre-ensemble, lors du 21è Colloque international organisé sous le thème "La modernité inégale: pouvoirs, avoirs et savoirs dans la construction d’une démocratie généralisée".
 S'exprimant à l'ouverture de ce colloque, le président du Groupement de recherche sur espace et territoire (GRET), titulaire de la chaire Unesco des droits de l'Homme, a appelé à "semer les gènes d'une modernité démocratique fondée sur le respect des cultures, des croyances et des libertés personnelles".
 Il a de même précisé que cette approche démocratique consacre le vivre-ensemble devenu la pierre angulaire de l'essentiel des discours politiques et sociaux à l'échelle mondiale.
 De son côté, le président de Sup de Co Marrakech, Ahmed Bennis, a salué le choix pertinent de la thématique qui s’inscrit dans un contexte marqué par des mutations identitaires et des transitions sociales et idéologiques.
 Et d’ajouter que le passage vers une modernité généralisée ne doit pas s’effectuer au détriment de l’authenticité mais à travers le respect des valeurs du patrimoine dans le cadre d'une approche fondée sur le partage, l’échange, la communication et le dialogue.
 Même son de cloche chez le maire de Marrakech, Mohamed Elarbi Belcaid, qui a relevé l’impératif de construire une société unie par des valeurs de démocratie et de respect de l’autre, tout en puisant dans le patrimoine identitaire commun.
Ahmed Chakib, de la division de la protection des droits de l’Homme au niveau de la délégation interministérielle chargée des droits de l’Homme a, quant à lui, noté que la démocratie généralisée s’inscrit au cœur du débat animé sur la scène mondiale, précisant que ce colloque international offre un terrain fertile pour discuter de l’ancrage des valeurs de tolérance, de paix et de respect des différences.
Organisé en partenariat avec l’Ecole Sup de Co, la chaire Unesco des droits de l’Homme, la Fondation Hanns-Seidel, l’Université Mohammed V de Rabat, la Délégation interministérielle des droits de l’Homme et l’Ecole de gouvernance et d’économie (EGE) de Rabat, ce colloque vise à débattre du vivre-ensemble, de la modernité, et des moyens d’apaiser les menaces, les tensions et les conflits actuels, et à œuvrer pour une modernité supposée être une rupture avec les traditions négatives du passé. Cette nouvelle culture produit un changement constant et permanent dans les normes, les manières d’être, d’agir, de vivre, de penser et de gouverner. 

Samedi 7 Mai 2016

Lu 845 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs