Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pour réduire ses coûts, la Fifa va fermer son musée à Zurich




Le directeur du musée de la Fifa, qui va perdre 30 millions CHF (28 M EUR) en 2016 moins d'un an après son inauguration à Zurich, a annoncé sa fermeture prochaine, dernier épisode en date de la politique de réduction des coûts de l'instance mondiale.
"Le nouveau directeur du musée a annoncé mardi aux salariés que la Fifa avait décidé de fermer le musée", a indiqué à l'AFP une source proche du dossier.
Interrogée par l'AFP, la Fifa a confirmé qu'une réunion s'était tenue mardi entre Zvonimir Boban, nouveau secrétaire général adjoint de la Fifa, et une partie du personnel du musée, mais a démenti l'annonce d'une fermeture, pourtant planifiée pour mai 2017, selon plusieurs sources.
"La Fifa a créé un groupe de travail pour développer un modèle économique viable pour le musée (...). Le groupe évalue toutes les options, notamment un changement complet de l'organisation physique actuelle du musée", s'est bornée à reconnaître la Fifa.
Ce groupe de travail, présidé par M. Boban, compte également l'Italienne Evelina Christillin, nouvelle membre du Conseil de la Fifa et représentant l'UEFA, ainsi que Marc Caprez, ancien responsable de la communication du musée de la Fifa.
Mme Christillin est présidente du Musée égyptien de Turin qui a récemment rouvert ses portes avec succès.
"Les propositions du groupe de travail seront présentées au Conseil de la Fifa en janvier prochain", a ajouté la Fifa, selon laquelle une analyse "en profondeur conduite dans le cadre de la restructuration en cours de la Fifa a montré que le Musée avait généré une perte estimée à environ 30 M CHF en 2016. Son concept opérationnel actuel ne lui permettrait pas de poursuivre son activité de façon viable au-delà de 2016".
Le musée, dont la construction avait été voulue par Sepp Blatter, président déchu et suspendu, a été inauguré en février dernier par le nouveau président Gianni Infantino, au lendemain de son élection.
Le bâtiment, qui s'étend sur trois étages et 3000 m2 et a bénéficié de 140 millions CHF (128 M EUR) d'investissements, a reçu depuis son ouverture en février une moyenne de 11.000 visiteurs par mois. Il emploie actuellement une centaine de personnes.
Pour 2016, le musée prévoyait entre 130.000 et 150.000 visiteurs par an et tablait sur 250.000 visiteurs en 2018.
Son directeur Stefan Jost a quitté ses fonctions fin octobre, à la suite de "divergences de vue quant à la stratégie future du musée du football", avait alors expliqué la Fifa.
La Fifa, où M. Infantino s'est engagé à augmenter les aides versées aux fédérations, cherche actuellement à réduire ses coûts, selon des sources concordantes.
Plusieurs projets (programme de développement Goal...) ont été arrêtés et plusieurs directeurs ont dû quitter l'instance dont le dernier en date, le directeur médical tchèque Jiri Dvorak, à la Fifa depuis 22 ans. Son départ le 31 octobre a été annoncé le 2 novembre.
"Il n'était pas dans mon intention de quitter la Fifa de façon aussi abrupte, car j'avais la responsabilité non seulement de la gestion au quotidien mais aussi et surtout de centaines de collaborateurs dans le monde chargés de mettre en application des programmes de la Fifa", a réagi à l'AFP vendredi M. Dvorak, présent à Lausanne pour un forum sur la santé et le sport.
Plusieurs autres directeurs de département ont quitté leur poste depuis l'arrivée de M. Infantino ou s'apprêtent à le faire. Le Suédois Niclas Ericsson, directeur des ventes de droits TV, à la Fifa depuis 2003, va partir à la fin de l'année. Le directeur du marketing Thierry Weil, est parti de son côté le 6 octobre, selon une porte-parole de la Fifa. Fin septembre, la Fifa a annoncé l'arrivée du Franco-Suisse Philippe Le Floc'h au poste de directeur de sa division commerciale.
M. Le Floc'h avait précédemment occupé le poste de directeur marketing de l'UEFA, dont M. Infantino était le secrétaire général avant son élection à la Fifa.
 

Mardi 15 Novembre 2016

Lu 350 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs