Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pour que l’infertilité ne soit plus un tabou

«MAPA », une nouvelle Association voit le jour




Pour que l’infertilité  ne soit plus un tabou
Mettre des mots sur des maux, lever le voile sur des tabous qui rongent notre société. C’est dans cette  perspective que s’inscrit l’initiative prise par des personnes souffrant d’infertilité ou de difficultés de procréation en créant  une Association qu’ils ont baptisée « MAPA ». Une appellation fort évocatrice du reste. Une sorte de porte-parole pour tous ces couples qui vivent leur stérilité comme un véritable drame. 
Il est de notoriété publique que bien que les causes d’infertilité soient partagées, dans notre société arabo-musulmane, on ne tarde pas à pointer du doigt la femme. A travers le regard lourd de reproches qu’on lui adresse, c’est un message d’« inutilité » qu’on essaie de lui faire parvenir. Du coup, les  difficultés s’invitent dans le couple débouchant  parfois sur un divorce. Une situation vécue notamment dans les milieux traditionnels. C’est pour éviter  ces problèmes ou tout au moins pour en atténuer l’ampleur que cette association est donc née. En plus des personnes souffrant d’infertilité, elle compte également parmi ses membres des sympathisants qui appuient leur cause et qui leur rappellent, qu’eux aussi ont le droit d’être heureux  et d’avoir des enfants. 
Dans un communiqué publié par l’association, les initiateurs du projet indiquent que la création de l’entité a été annoncée le 21 décembre 2012 à travers une page du réseau social Facebook. S’en est suivie la tenue d’une série de rencontres réunissant des personnes atteintes de l’infertilité dans l’objectif de débattre de la manière de concrétiser cette idée. Actuellement, les membres de l’association sont sur le point de terminer une formation spécifique dont l’objectif est de leur permettre d’avoir une connaissance plus approfondie de l’infertilité et des difficultés de la procréation chez la femme et chez l’homme. Et ce, dans le but d’approfondir leurs connaissances dans ce domaine. Une autre formation est envisagée pour permettre aux membres d’avoir plus d’habilité et d’écoute.
Il faut signaler que 15 % des couples au Maroc pâtissent de difficultés à mettre au monde des enfants, selon les estimations des  spécialistes, sachant que des données statistiques exactes à ce sujet font encore défaut. Cependant, le degré de la détection de ce mal est en croissance, ce que confirme l’évolution du nombre des personnes qui font des examens médicaux et biologiques afin de déceler les causes de leur infertilité. Ces dernières sont nombreuses mais la principale est sans doute liée  aux mariages de plus en plus tardifs (l’âge moyen du mariage a reculé: il se situait entre 20 et 25 ans il y a quelques années et aujourd’hui, il est situé entre 25 et 30 ans; or, à partir de 35 ans, les femmes ont une chute physiologique de la fertilité). On peut évoquer également le tabagisme, la recrudescence de certaines maladies telles que le diabète, l’obésité, les infections sexuellement transmissibles, etc…
Il est à  noter que l’Association, MAPA, met à la disposition des personnes souhaitant la contacter une adresse email à cette fin : association.mapa@gmail.com. 
 

N.M
Samedi 1 Février 2014

Lu 1620 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs