Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pour promouvoir l’art plastique : Un Salon arabe d’art contemporain à Marrakech




Pour promouvoir l’art plastique : Un Salon arabe d’art  contemporain à Marrakech
La création artistique arabe existe bel et bien mais peine à émerger. C’est pour aider les artistes plasticiens à sortir de l’anonymat et à aller de l’avant que l’idée d’organiser le Salon arabe d’art contemporain est née. Cette manifestation dans sa première édition se tiendra à Marrakech du 22 au 26 février prochain sous le thème «Notre art, notre civilisation».
Ce sera désormais un rendez-vous annuel incontournable où se côtoieront des artistes plasticiens et des critiques d’art, des galeristes et des mécènes, entre autres. 
 «Le rang et la reconnaissance dont jouit l’art contemporain arabe au sein du patrimoine artistique mondial, ne sont pas en adéquation avec l’importance de son héritage artistique et la qualité des œuvres recensées », souligne l’initiateur de ce projet Abdellatif Zine. Partant de ce constat, il a parcouru plusieurs pays arabes notamment les pays du Golfe, la Jordanie, l’Egypte, la Tunisie et l’Algérie afin de leur en faire part. L’idée du Salon a été accueillie favorablement. 14 pays ont ainsi confirmé leur participation. L’occasion de faire ressortir l’importance de l’héritage de l’art arabe et de faire connaître l’art plastique marocain. Promouvoir l’industrie artistique arabe, participer et définir une cote des œuvres arabes par une vente aux enchères comptent parmi ses objectifs. Mais le plus grand projet vise la création de l’Académie arabe des arts plastiques.
Par ailleurs, un comité artistique appelé à sélectionner les meilleures œuvres méritant des prix, à recruter les futurs académiciens et à conseiller en matière d’enseignement des arts a été constitué. Il est à signaler à ce propos, que seul un prix sera décerné par édition. Pour le lieu de la manifestation, on peut se demander pourquoi le choix est tombé sur Marrakech. C’est tout simplement parce que  cette ville impériale au passé glorieux,  jouit d’une renommée internationale. Elle connaîtra ainsi un autre genre de tourisme, le tourisme culturel, une valeur ajoutée, en somme
Que peut-on dire d’Abdellatif Zine ? Ce « jeune septagénaire » est un vrai homme orchestre. Natif de Marrakech, il compte à son actif 50 ans de carrière et d’expositions dans le monde. Artiste peintre, il a exposé en France, en Espagne, au Japon, au Brésil… Président  fondateur du Syndicat marocain des artistes plasticiens professionnels et de l’Association nationale des arts plastiques, il a été également chroniqueur artistique à l’ORTF, décorateur de cinéma et de théâtre (film Arrissala de Mustapha El Akkad), éditeur d’ouvrages, auteur compositeur, pour ne citer que ces fonctions.

Nezha MOUNIR
Vendredi 16 Septembre 2011

Lu 563 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs