Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pour le renforcement de l’infrastructure ferroviaire


Accords de prêt et de garantie de 112,30 millions de dollars



Des accords de prêt et de garantie, d’un montant de 112,30 millions de dollars, afférents au projet de renforcement de l’infrastructure ferroviaire de l’Office national des chemins de fer (ONCF), ont été signés, vendredi à Rabat, entre le Maroc et la Banque africaine de développement (BAD). 
L’accord de garantie afférent au projet en question a été signé par le ministre de l’Economie et des Finances, Mohamed Boussaid et Mme Yacine Fal, représentante résidente de la BAD au Maroc, indique le ministère de l’Economie et des Finances dans un communiqué. 
Cet accord a pour objectif de contribuer à l’augmentation de l’offre de transport ferroviaire entre Casablanca et Marrakech et à l’amélioration de la capacité d’accueil et de la qualité du service offert dans les gares entre Tanger et Casablanca, pour répondre aux besoins des trafics de marchandises et de voyageurs à l’horizon 2020, précise la même source. 
Quant à l’accord de prêt afférent à ce projet, il a été signé par Mme Yacine Fal et le directeur général de l’ONCF Mohamed Rabie Khlie. 
Intervenant lors de la cérémonie de signature, qui s’est déroulée en présence, notamment, de   Aziz Rabbah, ministre de l’Equipement et du Transport, M. Boussaid s’est félicité de l’excellence des relations de coopération entre le Maroc et la BAD, soulignant la diversité des programmes de réformes et projets d’investissement structurants financés par la BAD et l’importance du volume des prêts consentis au Maroc depuis le début de la coopération entre les deux parties en 1970, faisant du Maroc le premier bénéficiaire des concours de cette institution.  Par ailleurs, le ministre a relevé que la cérémonie de signature consacre de nouveau le partenariat exemplaire qui s’est instauré au fil des ans entre le Maroc et la BAD et traduit, encore une fois, l’appui constant que la BAD ne cesse d’apporter à notre pays à travers sa contribution au financement des projets de développement économique et social. 
M. Boussaid a, en outre, mis en exergue les efforts déployés par le gouvernement pour la mise à niveau et la modernisation des infrastructures et services de transport, en vue d’accroître la compétitivité logistique de l’économie nationale par la diminution des coûts de transport dans le cadre des échanges intérieurs et extérieurs du pays.  Selon la BAD, le Maroc figure au premier rang des clients de l’institution en termes d’engagements. Le portefeuille de la Banque dans le Royaume, qui compte aujourd’hui 29 opérations en cours, représente quelque 1,53 milliard d’euros d’engagements cumulés, illustrant ainsi la qualité et l’intensité du partenariat qui unit le Maroc et la Banque africaine de développement.

Libé
Mardi 12 Avril 2016

Lu 979 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs