Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pour la mise en place d’un système d’échange d’informations en matière d’écologie industrielle

Signature à Casablanca d'une convention de partenariat en faveur des zones industrielles au niveau national et international




Le ministère délégué chargé de l’Environnement, l’Association Izdihar des opérateurs économiques des zones industrielles de Sidi Bernoussi et la préfecture d'arrondissements de Sidi Bernoussi ont paraphé, récemment à Casablanca, une convention-cadre de partenariat visant la mise en place d’un système d’échange d’informations et d’expériences réussies en matière d’écologie industrielle et de bonne gouvernance à l’échelle des zones industrielles au niveau national et international.
Signé par la ministre déléguée chargée de l’Environnement, Hakima El Haite, la présidente de l’Association Izdihar, Nouzha Taariji, et le gouverneur de la préfecture d'arrondissements de Sidi Bernoussi, Ali Habouha, cet accord de coopération s’assigne également pour objectifs de faire émerger une offre marocaine de services éco-énergétiques et de développer des outils et méthodes d’analyse adaptés en matière d’évaluation, d’autocontrôle et de contrôle de la pollution.
"Cette convention requiert une importance majeure vu qu’elle ambitionne de mettre en place des actions sur le terrain, notamment des actions de lutte contre les émissions de gaz à effet de serre, des actions de croissance verte intégrée et de croissance circulaire", a déclaré Mme. El Haite à cette occasion.
Cette convention de partenariat est un engagement qui permettra au Maroc de prendre part à la COP22 avec des exemples concrets de l’industrie marocaine, de son évolution et de son inscription dans la trajectoire de la durabilité, a relevé la ministre.
De son côté, Mme. Taariji a souligné que les parties signataires s’engagent à identifier les mesures efficaces pour réduire la pollution générée par les différents effluents des industries des zones industrielles de la préfecture d'arrondissements de Sidi Bernoussi, ainsi que pour le renforcement des capacités des acteurs et partenaires.
Et d’ajouter que cet accord s’inscrit dans le cadre du renforcement de la coopération avec les partenaires et acteurs locaux, mais aussi de l’accompagnement de la dynamique de mobilisation pour la COP22.
Pour sa part, le gouverneur de la préfecture d'arrondissements de Sidi Bernoussi a insisté sur le fait que l’engagement en faveur de l’environnement n’est pas uniquement une responsabilité étatique mais plutôt une responsabilité de tous les citoyens et de toutes les entreprises.
Lors de cette rencontre, les membres adhérents de l’Association Izdihar ont signé une charte environnementale par laquelle ils s’engagent, entre autres, à réduire leur empreinte carbone, à respecter les exigences réglementaires, à œuvrer à l'entretien et à l'aménagement de l'espace dans les zones industrielles et à contribuer à l’embellissement de l’espace par les plantations d’arbres.

Jeudi 16 Juin 2016

Lu 1157 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs