Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pour la mémoire aussi, les hommes sont plus fragiles




En matière de mémoire comme dans d'autres domaines, les hommes seraient moins résistants que leurs compagnes... Ils souffriraient en effet plus précocement de troubles intellectuels, la fréquence de ces derniers étant par ailleurs augmentée de ...50%.
Le Pr Ronald Petersen et son équipe de la Mayo Clinic à Rochester (Etats-Unis), ont interrogé 2 050 femmes et hommes de 70 à 89 ans. Outre leurs antécédents médicaux, tous ont dû passer des tests destinés à évaluer leur mémoire. Résultat, l'incidence des troubles cognitifs a pu être estimée à 19% chez les hommes, contre seulement 14% chez les femmes.
L'auteur précise également que les pertes de mémoire affectent plus précocement le sexe prétendu fort. « Les hommes sont touchés plus jeunes, mais moins sévèrement que les femmes. Ces dernières passent en effet très rapidement du stade de simples troubles cognitifs à la démence constituée ». Enfin Ronald Petersen a observé une plus grande incidence de ces troubles parmi les classes sociales défavorisées et les célibataires...

Destination Santé
Vendredi 10 Septembre 2010

Lu 511 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Spécial élections | Libé + Eté | Spécial Eté










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs