Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pour la énième fois, Gaza sous le feu de Tsahal : Exactions israéliennes et parti pris américain




Pour la énième fois, Gaza sous le feu de Tsahal : Exactions israéliennes et parti pris américain
Depuis samedi dernier, la Bande de Gaza vit au rythme des bombardements israéliens.
Mercredi, le chef des opérations militaires du Hamas, Ahmad Jaabari, a été tué à Gaza par un raid israélien, soit le plus important chef militaire palestinien assassiné par l’armée israélienne depuis la fin de l’offensive destructrice qu’avait lancée Israël fin 2008, début 2009. Six autres Palestiniens ont trouvé la mort dans ces mêmes raids lancés dans le cadre d’une opération contre les groupes armés du territoire palestinien.
Les funérailles d’Ahmad Jaabari ont eu lieu dans la matinée du jeudi en présence de centaines de personnes, dont des dizaines de militants armés du Hamas.
Dans ce cadre, le Maroc a condamné  les événements de mercredi 14 novembre par le biais d’un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération datant du même jour : «Le Royaume du Maroc exprime sa profonde préoccupation et condamne vigoureusement les agressions perpétrées depuis mercredi par l’aviation israélienne contre plusieurs sites dans la Bande de Gaza, qui ont fait plusieurs victimes».
«Le Maroc, dont le Roi Sa Majesté Mohammed VI préside le Comité Al Qods, considère que cette escalade dangereuse est inacceptable et que la poursuite de ces attaques pourrait avoir des répercussions désastreuses sur la sécurité et la stabilité de la région«, a souligné le communiqué.
«En conséquence, le Maroc appelle à l’arrêt immédiat de ces raids et appelle la communauté internationale à assumer ses responsabilités pour la protection de la vie des habitants de la Bande de Gaza et de leurs biens», a ajouté la même source.
Ce ne fut pas le cas puisque trois autres Palestiniens appartenant aux brigades Ezzedine Al-Qassam, ont été tués hier lors d’un raid aérien sur Gaza. Du côté israélien, trois personnes ont été tuées par une roquette lancée par les mêmes brigades, au deuxième jour d’une vaste opération militaire israélienne nommée «Pilier de défense».
«Trois personnes ont été tuées et deux autres blessées légèrement par un tir de roquette Grad contre un immeuble d’habitation à Kyriat Malachi», a déclaré à l’AFP le porte-parole de la police israélienne Micky Rosenfeld.
Cette agression israélienne aura fait depuis son début un total de 16 tués, dont treize  Palestiniens, parmi eux deux enfants, la plus jeune, Jana Mohammed Alhems n’a que trois ans, et une femme, et plus de 115 blessés. Une disproportion devenue monnaie courante dans les offensives de Tsahal, mais qui n’arrive pas à dissuader les Palestiniens à se défendre puisqu’ils continuent de lancer des salves de roquettes tirées de Gaza sans discontinuer sur le sud d’Israël, notamment sur les villes d’Ashdod, Ashkelon, Gan Yavné, Kyriat Gat et Beersheva, la capitale de Néguev, à 40 km du territoire palestinien, causant des dégâts matériels. Des ripostes qui montrent, semble-t-il, une meilleure résistance de la part des résistants palestiniens. Israël a donc essuyé quelque 130 tirs de roquettes depuis mercredi après-midi, a précisé la police, dont 27 ont été interceptées.
 Ainsi, les Brigades Al-Qassam ont revendiqué le tir d’au moins 100 roquettes contre Israël, visant notamment Tel Aviv, mais l’armée a démenti tout tir en direction de la métropole israélienne.
Une nouvelle opération qui suscite un plan Vigipirate du côté de l’occupant puisque des centaines de policiers ont été déployés «dans tous les secteurs sensibles du territoire israélien» pour parer à d’éventuels attentats palestiniens, a précisé la police à l’AFP.
Le ministre israélien de l’Education Guidéon Saar, proche du Premier ministre Benjamin Netanyahu, a indiqué à la radio publique israélienne qu’»aucune décision n’a été prise pour le déclenchement d’une opération terrestre contre la Bande de Gaza».
Selon M. Saar, «une telle opération n’est pas exclue et l’armée y est prête». En effet, Gaza s’est en quelque sore « familiarisée » à ce genre d’opérations lancées souvent au moment des saisons électorales qui les rendent propices car destinées à conforter le pouvoir en place. Ce fut le cas en 1996 avec «Raisins de la colère» pour le travailliste Shimon Pérès, et en 2008-2009 avec «Plomb durci» à Gaza pour l’alliance composée de Kadima et des travaillistes.
Le gouvernement de Mahmoud Abbas se trouve, quant à lui, une nouvelle fois dépassé par le cours des événements alors qu’il compte lancer une  offensive aux Nations unies le 29  novembre en demandant de reconnaître la Palestine en tant qu’Etat non-membre. En 2008-2009, les parrains occidentaux du «processus de paix israélo-palestinien» avaient cru pouvoir remettre en selle M. Abbas en lui confiant la reconstruction de Gaza, mission ratée.
Contrairement à la dernière opération israélienne, le Hamas peut compter en outre sur plusieurs éléments favorables : la  chute de Hosni Moubarak en Egypte, remplacé, depuis, par Mohamed Morsi, qui a déjà rappelé son ambassadeur, mais aussi une solidarité régionale au sein de la Ligue arabe. Mais que peut bien la Ligue arabe, si ce n’est déplorer la situation dans des discours élégamment conçus auxquels nous sommes si bien habitués.
Les Etats-Unis ont, pour leur part, et dès le soir du premier jour de l’offensive israélienne, affirmé comme de coutume leur soutien inconditionnel à l’Etat hébreu qui se trouverait, selon la Maison Blanche en situation de légitime défense (sic).

Najoua FRIGUECH
Vendredi 16 Novembre 2012

Lu 664 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs