Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pour l'ancien cycliste belge Johan Museeuw : «Le dopage faisait partie de la vie quotidienne à l'époque»




Pour l'ancien cycliste belge Johan Museeuw : «Le dopage faisait partie de la vie quotidienne à l'époque»
L'ancien cycliste belge Johan Museeuw, champion du monde sur route en 1996, a déclaré jeudi que le dopage "faisait partie de la vie quotidienne" pour presque tous les coureurs à son époque, laissant entendre qu'il y a eu recours au long de sa carrière.
"Je suis le premier à l'admettre ouvertement, et peut-être que beaucoup de gens vont me reprocher de rompre le silence, mais ce doit être fait: se doper faisait partie de la vie quotidienne pour presque tout le monde", a déclaré Johan Museeuw, 46 ans, au quotidien flamand Gazet Van Antwerpen, deux semaines après l'éclatement de l'affaire "Armstrong".
"Il faut arrêter avec l'hypocrisie. La seule façon de sortir de cette spirale meurtrière est de lutter contre le déni constant, et contre le silence qui continue de nous hanter. Un mea-culpa collectif est la seule manière dont nous pouvons ouvrir la voie pour l'avenir", a ajouté l'ex-"Lion des Flandres".
L'ancien vainqueur de Paris-Roubaix et du Tour des Flandres estime toutefois que "les choses vont mieux en ce moment".
"Il n'y a jamais eu de période où le cyclisme était aussi propre qu'il l'est maintenant. J'en suis sûr. Mais ce fait est occulté car beaucoup de personnes impliquées refusent de dire la vérité sur les choses qui ont mal fonctionné dans le passé. L'omerta du passé empêche le cyclisme d'aujourd'hui de réellement recommencer avec une feuille blanche", explique-t-il.
L'ancien champion du monde, considéré comme l'un des plus grands coureurs des années 1990, avait déjà avoué s'être dopé lors de la dernière année de son exceptionnelle carrière, en 2003-2004. Il avait notamment expliqué en 2009 comment il s'était à l'époque lui-même rendu dans une pharmacie en Allemagne pour acheter de l'EPO.
Johan Museeuw a été condamné fin 2008 par la justice belge à 10 mois de prison avec sursis pour infractions à la loi sur le dopage. Dans cette affaire, la Ligue vélocipédique belge l'avait déjà condamné à quatre ans de suspension, dont deux effectifs, pour dopage intentionnel, alors qu'il avait déjà mis fin à sa carrière.

AFP
Samedi 8 Septembre 2012

Lu 223 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs