Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pour l’amélioration des droits des travailleuses agricoles

Lancement d’un projet étalé sur trois ans




Pour l’amélioration des droits des travailleuses agricoles
Un séminaire sur le respect des droits des travailleuses agricoles s'est tenu récemment à Kénitra dans la perspective du lancement public d'un projet pour l'amélioration des revenus, des conditions de travail et de vie des femmes travailleuses du secteur des fruits rouges de la région de Gharb-Chrarda-Bni Hssen.
Ce projet est financé par l'Union européenne et mis en œuvre par la Fondation OXFAM en partenariat avec l'Université Ibn Tofail, l'Association Chaml pour la famille et la femme, l'Association Jeunes pour jeunes et le Réseau des associations de développement.
Le projet d´une durée de trois ans porte sur les changements positifs pour l´amélioration de la situation des travailleuses et travailleurs agricoles de la région et des femmes travailleuses du secteur des fruits rouges en particulier.
Pour que ces changements soient durables, le projet cherche à promouvoir une culture de participation et de coresponsabilité de tous les acteurs, fondée sur les principes d'égalité, de justice et de dignité, indiquent les organisateurs.
Pour la réussite de ce projet, les organisateurs estiment nécessaire l'établissement d'une étroite collaboration entre les femmes travailleuses, la société civile, les institutions et le secteur privé.
Le représentant de la délégation de l'Union européenne (UE) au Maroc, M. Raul de Luzenberger, chef adjoint de la délégation, a indiqué que l'UE finance à hauteur de 9 millions de dirhams le projet concernant la protection sociale et les droits des femmes travailleuses du secteur des fruits rouges de la région de Gharb-Chrarda-Bni Hssen.
Il a ajouté que l'UE appuie un ensemble d'actions liées aux politiques de réforme en matière de protection sociale et de promotion des droits de la femme au Maroc, notamment la mise en œuvre du plan gouvernemental pour l'égalité. 
Mme Natalia Duguy, directrice de la Fondation OXFAM-Maroc, a indiqué que sa confédération qui regroupe 17 organisations de 14 pays militant pour un monde plus juste et d'égalité, est présente au Maroc depuis une vingtaine d'années. Depuis 2008, a-t-elle dit, OXFAM a mis en place un programme pour l'amélioration des conditions de travail et de vie des travailleurs agricoles du secteur des fruits rouges dont les résultats sont "extrêmement encourageants".
Elle a indiqué que son organisation a travaillé sur une approche positive en cherchant par le dialogue à amener tous les acteurs à assumer leur rôle et responsabilité et à comprendre l'intérêt et le bénéfice d'une relation basée sur le respect de la loi et de la dignité des personnes. 
Les résultats sont très importants, a-t-elle assuré, en termes d'affiliations à la CNSS, d'augmentation du nombre de déclarations et du nombre de personnes ayant régularisé leurs documents d'identité et aussi de changements au niveau de l'autonomie des femmes. 

Mardi 28 Janvier 2014

Lu 625 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs