Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pour faire échouer tout recensement par le HCR : Le Polisario gonfle le nombre des résidents des camps de Tindouf




Selon des sources informées à Tindouf, la dernière résolution du Conseil de sécurité sur le Sahara a jeté le trouble au sein de la direction du Polisario et parmi les dirigeants algériens. Sommés de permettre au HCR de procéder au recensement des Sahraouis résidant dans les camps de Tindouf, ils  essaient d’anticiper ce recensement aux conséquences imprévisibles.
La démarche d’Alger consiste à devancer l’opération, à travers une augmentation artificielle du nombre de Sahraouis vivant dans les camps. L’astuce est gonfler le nombre de personnes vivant à Tindouf en y adjoignant des Algériens, des Mauritaniens et des Maliens destinés à être  recensés en tant que Sahraouis. Selon les mêmes sources, Alger a d’ores et déjà commencé à leur délivrer des documents d’identité attestant de leur qualité de réfugiés, et ce avec l’assentiment de certains membres du Polisario. Cette approche n’est  cependant pas du goût de Mohamed Khaddad, chargé des relations avec la Minurso.
Ce dernier s’opposerait à ce subterfuge qu’il estime grotesque et qui pourrait être aisément démasqué par le HCR. Car ce même Khaddad  qui est originaire d’Atar, en Mauritanie et qui n’a rien à voir avec la partie du Sahara objet du conflit, craint que cette manœuvre ne le démasque, lui et d’autres responsables du mouvement sécessionniste venus d’ailleurs sauf des provinces marocaines du Sud. Cette perspective, estime Kaddad, risque de ternir  davantage l’image du Polisario, notamment après son soutien catastrophique à Kadhafi et son implication dans la sortie massive d’armes du territoire libyen. Pour Mohamed Khaddad, le Polisario gagnerait aussi à faire oublier les déboires qu’il a essuyés ces derniers mois. A commencer par son implication dans l’enlèvement de trois humanitaires occidentaux en octobre 2011 en connivence avec des groupes terroristes liés à l’Aqmi. Sans compter l’implication de certains membres du Polisario dans les luttes d’influence entre groupes terroristes et réseaux de trafiquants d’armes sur le territoire malien.

Ahmadou El Katab
Mercredi 16 Mai 2012

Lu 522 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs