Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pour atténuer les effets des inondations : 200 millions de DH mobilisés pour le Gharb




Le gouvernement a décidé de lancer un plan d'action de 200 millions de DH pour atténuer les effets des inondations causées par les dernières précipitations dans la région du Gharb-Chrarda-Beni-Hssen, a annoncé, lundi à Kénitra, le ministre de l'Agriculture et de la Pêche maritime Aziz Akhannouch. Le ministre a précisé, au cours d'une réunion consacrée à la présentation des mesures prises par le gouvernement, que 101 millions de DH de cette enveloppe seront consacrés à un programme global pour l'entretien et la création de pistes et le curage des réseaux d'assainissement, entre autres, et le reste sera affecté au soutien du programme de reconversion des cultures.
M. Akhannouch a précisé que le soutien à la reconversion des cultures perdues par des cultures de printemps se fera à travers la prise en charge par l'Etat de 90% du prix d'acquisition des semences hybrides de maïs, des semences hybrides et populations certifiées de tournesol et des semences certifiées de riz, et 60% du prix des engrais destinés à la culture du tournesol sur 45.000ha, du maïs sur 25.000 ha et du riz sur 7.000ha.
Les autres mesures, a ajouté le ministre, portent sur la poursuite du curage du réseau de drainage des eaux au niveau de la plaine du Gharb selon un plan d'action triennal (2009-2011), prévu dans le cadre du plan Maroc-Vert, pour la généralisation du curage de ce réseau, l'entretien des pistes, l'acquisition et la distribution, gratuitement, aux agriculteurs sinistrés de 20.000 qx d'orge.  Evoquant la vaccination du cheptel, qui a débuté le 8 janvier dernier et qui se poursuit dans les douars sinistrés, le ministre a précisé que 36.200 têtes d'ovins et 1500 têtes de bovins ont été vaccinées jusqu'à présent._ M. Akhannouch a indiqué que l'opération de soutien à la reconversion des cultures perdues sera exécutée par la SONACOS dans le cadre d'une convention avec l'Office de mise en valeur du Gharb (ORMVAG) et le département de l'agriculture, alors que l'ORMVAG prendra en charge les opérations de curage du réseau de drainage, d'entretien des pistes et d'acquisition et de distribution de l'orge gratuitement, et l'Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) la vaccination du cheptel. Le ministre a ajouté que la COSUMAR débloquera une enveloppe de 9 millions de DH comme contribution à la compensation des cultures sucrières perdues dans le cadre d'un contrat programme entre l'Etat et la Fédération bio-professionnelle du sucre pour la promotion du secteur.  De son côté, le directeur régional de l'agriculture, El Khammar Hmamou a présenté un exposé détaillant les mesures prises pour faire face au problème des inondations dans la plaine du Gharb.  Il a ainsi indiqué que le programme triennal de curage du réseau de drainage des eaux portera sur 3400 km avec un coût de près de 235 millions de DH. Parallèlement à ce programme, des fonds annuels seront affectés à la réfection de ce réseau pour le préserver de manière continue contre l'envasement._ Ce programme, a-t-il dit, a été établi dans le cadre du plan Maroc Vert pour lever les obstacles qui peuvent entraver la réalisation des objectifs tracés, notamment l'élargissement de la superficie irriguée, le développement de la production, la création de postes d'emploi, la valorisation et la commercialisation des produits et l'augmentation de la plus value agricole. Le programme des cultures printanières qui sera mis en œuvre à partir du mois de mars prochain, a-t-il précisé, sera exécuté sur la base de listes des agriculteurs sinistrés établies par une commission mixte composée des représentants des autorités locales, de l'ORMVAG et des élus._ Il a souligné que pour garantir la transparence à cette opération et s'assurer que les populations sinistrées bénéficieront de ce programme, un délai pour son exécution sera fixé. Ont assisté à cette réunion, le wali de la région du Gharb-Chrarda-Beni-Hssen, gouverneur de la province de Kénitra, Abdellatif Benchrifa, le gouverneur de la province de Sidi Kacem, Mohamed El Kardouh, les présidents des conseils régional du Gharb et provinciaux de Kénitra, Sidi Kacem et Sidi Slimane, les membres des Chambres professionnelles et les élus locaux.

MAP
Mercredi 3 Février 2010

Lu 436 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs