Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pour assurer l’approvisionnement en eau potable des habitants de Laâyoune : La station de dessalement d'eau de mer opérationnelle cet été




La nouvelle station de dessalement d'eau de mer, dont la mise en service est prévue cet été, permettra d'assurer aux habitants de Laâyoune et du centre de Foum Al-Oued un approvisionnement en eau potable à longueur de journée, selon des données fournies par la direction régionale de l'office national de l'eau potable (ONEP).
 Cette station de dessalement, dont le coût de réalisation s'élève à 240 millions DH, avec un débit estimé à 13 mille m3 par jour, doublera le volume de la production qui atteindra 26 mille m3/j, l'objectif étant d'accompagner les besoins croissants en cette matière vitale en raison de la croissance démographique et du développement urbain que connaît la ville, indique la même source.
La ville de Laâyoune est actuellement approvisionnée en eau potable à partir de la station de dessalement réalisée par l'ONEP à proximité d'El Mersa en 1995 avec une capacité de production de 7 mille m3.
 En 2005, cette station a fait l'objet de travaux d'extension permettant d'augmenter sa capacité de production pour atteindre 13 mille m3, rappelle la direction régionale de l'ONEP, qui a indiqué que la ville de Laâyoune est également approvisionnée à partir de puits équipés, alimentés par la nappe phréatique de Foum Al-Ouad (6 mille m3 par jour).
 En vue d'accompagner les besoins en eau potable des habitants du centre d'Akhfenir (à 220 km au nord de Laâyoune), il sera procédé au cours de cette année, à la mise en service de la station de dessalement d'eau de mer en cours de réalisation pour un débit de près de 800 m3/jour et une enveloppe budgétaire estimée à 50 millions DH, a-t-on signalé.
 Dans le cadre de la stratégie visant la généralisation de l'approvisionnement en eau potable et l'accompagnement des besoins croissants des populations des centres urbains et ruraux relevant de la région de Laâyoune-Boujdour-Sakia-El Hamra, l'ONE a mis en place un programme à court et long termes portant sur la réalisation d'une série de projets pour un investissement s'élevant à 560 millions DH.
Ces projets, en phase d'étude, concernent notamment le réaménagement des stations de dessalement de Laâyoune et de Boujdour pour un coût global estimé à 510 millions DH et l'approvisionnement en eau potable des villages de Aftissat à Boujdour (30 millions DH) et d'Amgriou à Tarfaya (20 millions DH).
 Selon la direction régionale de l'ONEP, le montant des investissements opérés dans la région de Laâyoune-Boujdour-Sakia-El Hamra durant la période 1975-2008 s'élève à 1,32 milliard DH.

Libé
Samedi 12 Juin 2010

Lu 500 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs