Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Portrait : Zakaria Labyad


Globe-trotter à vingt deux ans



Convoité par les plus prestigieuses  écuries d’Europe, le jeune Maroco-Hollandais de 22 ans, milieu offensif du Sporting Portugal, calque sa carrière sur celle de son compatriote, Ibrahim Affelay. Seul son choix de défendre les couleurs de la sélection marocaine le sépare du joueur de l’Olympiacos.
 Depuis son plus jeune âge, Zakaria Labyad s'est choisi Ibrahim Affelay comme un modèle et mentor: Pas une idole inaccessible, dont on rêve de suivre les pas en fixant son poster collé au-dessus de son lit, mais plutôt un grand frère à qui on prête l'oreille quand il délivre ses conseils.
Labyad et Affelay, sont tous deux nés à Utrecht et se connaissaient avant même de faire carrière. Sept années les séparent, mais leurs trajectoires les rapprochent. Les deux joueurs se sont, en effet, fait repérer de manière précoce par le PSV Eindhoven, et ont fait leurs débuts en tant que footballeurs professionnels alors qu’ils n’avaient que 17 ans.
Quand Labyad rejoint le PSV à 12 ans, Affelay l'oriente, le couve, le met en garde. Pour avoir pris à cœur son rôle de chaperon, le cadet ne manque jamais de remercier son aîné, qui évolue au club grecque de l’Olympiacos, après avoir côtoyé Messi au FC Barcelone, de 2010 à 2012.  A tout juste 19 ans, Labyad faisait déjà figure de titulaire indiscutable au PSV, l'un des deux géants du football hollandais, avec l'Ajax. Tout comme l’ex-Barcelonais, Labyad n'a pas tardé à éveiller l'intérêt des plus grands d'Europe. Des médias anglais, espagnols, ou encore italiens lui ont déjà consacré des articles, et parmi la liste des prétendants, les noms de Chelsea, d'Arsenal, de Lyon, de Porto, du Milan AC, et même du … FC Barcelone, ont déjà été cités. Mais c’est au Sporting Portugal que le jeune prodige marocain a fini par atterrir en avril 2012, en signant un contrat de cinq ans. Il dispute son premier match officiel sous les couleurs du Sporting le 19 août 2012 sur la pelouse du Vitória SC à Guimarães. Le 7 décembre 2012, il inscrit son premier but avec le Sporting, en Ligue Europa contre le club hongrois de Videoton . Le 13 janvier 2013, il inscrit son premier but dans le championnat portugais sur la pelouse du SC Olhanense, ouvrant le score dès la 3ème minute d'une belle frappe de l'extérieur de la surface. Homme du match, il délivra également une passe décisive dans cette rencontre.
La saison 2013-2014 s’avère plus compliquée pour Labyad. Assez décevant lors de sa première saison, il refuse de baisser son important salaire, et est ainsi placé immédiatement sur la liste des transferts. Il passe alors la première partie de saison écarté de l'équipe première. Au mois de janvier, il est prêté pour une durée d'un an et demi à un autre grand club hollandais : le Vitesse Arnhem. Et ce n’est que le 10 mars 2014, qu’il réussit à marquer son premier but face à NAC Breda. Une semaine plus tard, il signe sa deuxième réalisation face à son ancien club le PSV Eindhoven. 
Le 16 août 2014 lors de sa deuxième saison avec le Vitesse, il marque un doublé face à Cambuur Leeuwarden lors de la deuxième journée du Championnat des Pays-Bas. Le premier but, il égalise et le deuxième but, il offre la victoire mais pas pour longtemps puisque le match se termine sur un nul ( 2-2 )
Après la fin de sa période de prêt en mai 2014, Zakaria retrouve son club portugais mais ne semble tout de même pas vraiment entrer dans les plans de Jorge Jesus, l'entraîneur du Sporting Portugal. Selon A Bola, les Vert et Blanc seraient d'ailleurs disposés à lâcher le milieu de terrain de 22 ans. Mais pas à n'importe quel prix puisque le Sporting aurait fixé à 4 millions d'euros l'indemnité pour l'international marocain, sous contrat jusqu'en juin 2017. Le PAOK Salonique, 3ème du dernier championnat grec, serait sur les rangs.
Pour ce qui est de l’équipe nationale, c’est en 2010 que le jeune milieu de terrain rejoint la sélection marocaine olympique, après avoir disputé 3 matchs avec l’équipe nationale U17 des Pays-Bas. Il avait d’ailleurs été exclu de la sélection néerlandaise U19 pour avoir opté pour le Maroc sans en avertir son entraîneur Wim van Zwam. Alors qu’il était en stage, en Slovénie, avec cette même sélection U19, il a été remis illico presto sur un avion pour les Pays-Bas. Convoqué avec l'équipe du Maroc pour les Jeux olympiques de 2012, Labyad se distingue dès le premier match en délivrant une passe à Abdelaziz Barrada et en marquant face au Honduras le 26 juillet (2-2). Il termine avec le Maroc olympique avec 7 buts en 9 matchs et 2 passes décisives. La validation définitive du natif d'Utrecht se produit alors à l’ère Gerets qui le titularise lors du match amical entre le Maroc et le Burkina Faso. «Un moment inoubliable» pour Labyad et ses parents, originaires de Nador. Un peu plus tard, convoqué par Badou Zaki, il figure dans la liste des 24 joueurs sélectionnés pour affronter le Bénin pour un match amical qui s'est terminé sur un large score de 6-1 en faveur des Lions de l’Atlas et où le jeune joueur a été l'auteur de deux passes décisives.

Libé
Samedi 25 Juillet 2015

Lu 2797 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs