Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Portrait : Jimi Hendrix, The Gold Fingers




Portrait : Jimi Hendrix, The Gold Fingers
James Marshall « Jimi » Hendrix (27 novembre 1942 - 18 septembre 1970) est un guitariste de blues et de rock américain célèbre pour ses innovations musicales lors de la période psychédélique. Son utilisation de la guitare électrique est à l’origine du Heavy Metal. Jimi Hendrix fait ses classes dans des orchestres de rythm’and’blues et en particulier en accompagnant Little Richard en tournée. Celui-ci le congédiera car il apparaît un peu « encombrant ». Il s’installera alors à New York où il forme un groupe : les ‘Rainbowflowers’, l’entité se transforme par la suite pour donner naissance à ‘Jimmy James and the Blueflames’. Repéré dans un café à Greenwich Village par Chas Chandler lors de la tournée des Animals aux USA, celui-ci propose à Jimmy (dont l’orthographe du prénom n’a pas encore changé) de venir enregistrer son premier album en Angleterre.
Jimi accepte sous condition de rencontrer celui qui apparaît comme la référence guitaristique de l’époque : Eric Clapton. C’est dans l’avion au-dessus de l’Atlantique que James change son prénom pour « Jimi ». A son arrivée, des auditions sont organisées pour trouver les musiciens qui l’accompagneront. En hommage à Cream (le groupe d’Eric Clapton) Jimi décide d’opter pour un trio et ce sont Mitch Mitchell et Noel Redding qui sont retenus. Ce dernier, qui n’avait jamais tenu une basse de sa vie, était venu auditionner pour le poste de guitariste des New Animals.
Avant même d’avoir enregistré le moindre morceau, la formation attire toutes les attentions. Les concerts sont l’occasion de croiser les plus grandes personnalités musicales : les Beatles, Eric Clapton, etc. Faute de répertoire personnel, le premier single du Jimi Hendrix Experience sera une reprise : « Hey Joe » sort en 1966 et installe immédiatement le groupe dans la mouvance psychédélique de l’époque. Il apparaîtra la première fois en France cette même année, à l’Olympia en première partie d’un concert de Johnny Hallyday !
Le premier disque « Are you experienced ? » est plus une collection de chansons qu’un véritable album mais déjà chaque titre est marqué par la créativité et la virtuosité du musicien. Comme souvent à l’époque, l’album sortira sous une version différente pour le marché américain. C’est pour assurer sa promotion sur ce marché que Jimi participe au festival de Monterey (1967 ‘the summer of love’). Contrarié de l’ordre d’apparition des groupes sur scène, selon lequel l’Experience succédera aux Who dont l’énergie en concert est particulièrement réputée, Jimi décide de mettre littéralement le feu et conclut son apparition par un sacrifice rituel de sa Stratocaster, enflammée avec de l’essence à briquet.
Le deuxième album de l’Experience apparaît comme beaucoup plus abouti. Les morceaux s’enchaînent naturellement et Hendrix dévoile également des talents d’auteur. Pour la Saint Sylvestre 1969, c’est avec une nouvelle formation que Jimi Hendrix se produit. Le Band of Gypsies est un trio composé de son ancien camarade d’armée Billy Cox et du batteur Buddy Miles. C’est le même groupe qui l’accompagnera dans sa performance au festival rock de Woodstock où il marquera les esprits par une interprétation très engagée de l’hymne national américain.
Il meurt le 18 septembre 1970. Fatigué, il dort au Samarkand Hotel avec Monika Danneman, une belle allemande rencontrée à Dusseldorf lors de la tournée allemande précédant la tournée scandinave. Elle se lève pour aller acheter des cigarettes. En revenant, Jimi dort toujours. Il manque 9 somnifères dans sa boîte. Il voulait simplement dormir un peu pour récupérer... L’ambulance arrive et le conduit à l’hopital Saint Mary Abbots. A 11h30, Jimi Hendrix, agé de 27 ans, est déclaré mort. Les obsèques ont lieu le 1er octobre dans une église baptiste de Renton. Sa famille et tous ses amis sont présents. Partionelle Wright chante quelques titres de Gospel, Freddie Mae Gauthier lit un texte de Jimi. Après la cérémonie, les plus grands noms de la musique afro-américaine font un jam.
Jimi Hendrix a révolutionné la musique, en développant la plupart des concepts essentiels aujourd’hui en musique électronique : le multipiste, la distortion, le sample. La technique de Jimi Hendrix, son traitement du son (avec notamment l’usage abondant de la distorsion et des effets les plus variés) ainsi que son approche spectaculaire de la scène font de Jimi Hendrix l’un des précurseurs du hard rock. Au-delà de ses talents d’instrumentiste qui ont fait dire de lui qu’il avait « tué » la guitare comme Charlie Parker avait tué le saxophone, Hendrix a révolutionné le monde du rock, notamment en expérimentant de nombreuses techniques d’enregistrement en studio.

Libé
Samedi 4 Août 2012

Lu 144 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Spécial élections | Libé + Eté | Spécial Eté










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs