Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Port de brassards à la MAP … les journalistes en colère




Port de brassards à la MAP … les journalistes en colère
A peine installé dans ses nouvelles fonctions que le directeur général de Maghreb Arabe Presse (MAP), Mohamed Khalil Hachemi, doit faire face à un mouvement de protestation au sein de la rédaction. Les journalistes ont porté, lundi, le brassard, pour contester une décision officieuse annonçant que l’horaire de travail sera prolongé d’une heure, soit huit heures par jour, au lieu des sept jusqu’ici en vigueur.
Cette décision au cas où elle se confirmerait, devrait servir de ballon d’essai, avance-t-on, du côté du personnel, en vue de préparer le terrain à d’autres mesures à venir. Il serait également question de la révision du régime de service de nuit qui devrait être assuré dans l’avenir par un groupe de journalistes de 00h00 à 8h00, soit deux heures de plus que la normale. Une double tâche, soulignent les journalistes, dans la mesure où le service de nuit était jusqu’ici assuré par deux journalistes des desks arabe et français et seulement de 00h à 6h00. Les journalistes qui refusent catégoriquement ce changement relèvent aussi que la remise en question des congés de week-end prévus par ce projet est inadmissible et qu’ils seraient prêts à toutes les formes de lutte.
Pour eux, une réforme devrait dépasser ce volet plutôt technique, et partant aller au fond, à savoir la révision des statuts et le changement de la ligne éditoriale. Sans un revirement vers une agence nationale, les réformes seront juste un bricolage, sans impact réel. En second lieu, il ne peut y avoir de réformes réelles, sans un changement de certains postes de responsabilité au niveau rédactionnel et administratif.
Par ailleurs, le représentant des journalistes qui a essayé, autant que faire se peut, de promouvoir ce nouveau projet auprès des journalistes, essuie la colère de ses confrères et consoeurs. Sur leur page Facebook « Et nous… », les agenciers ont exprimé leur mécontentement, en publiant un spécimen de la pétition accusant leur représentant de complicité. Du coup, ils ne lui font plus confiance, l’acculant même à présenter sa démission.

Mustapha Elouizi
Mardi 30 Août 2011

Lu 683 fois


1.Posté par abderrahim le 30/08/2011 11:58
sans un changement radical de l´équipe actuelle qui gère les services rédactionnels, le problème se posera toujours et le nouveau dg aura le même sort que son ami ali bouzerda. si le directeur de l´information et ses copains demeurent dans la rédaction, on aura toujours le même problème.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs