Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Point de vue




Hollande tient parole

Il ne lui a pas fallu attendre les cent jours de grâce, ni prendre le temps nécessaire pour se mettre au diapason de sa fonction de président de la République et commencer à agir afin de mettre en œuvre ses promesses de campagne.
Dès  sa prise de fonction, le président socialiste s’est mis au travail.
Certes, la conjoncture économique était loin d’être favorable pour lui afin de mener à bien sa nouvelle mission. Il en était conscient. Mais François Hollande n’est pas un homme à plier devant les difficultés. Et il va le démontrer.
Malgré les dénigrements de ses adversaires politiques et le scepticisme de certains de son camp, François Hollande, sûr du bien-fondé de son mandat, s’est mis à l’œuvre sans tarder. Le soir même de son investiture, il est allé en Allemagne rencontrer la chancelière Angela Merkel afin de plaider son projet de pacte de croissance sachant à l’avance la réticence de la responsable allemande.
On sait que la détermination du nouveau président a commencé à faire son chemin, et que la chancelière a fini par admettre le fait.
D’ailleurs, les relations entre Merkel et Hollande ne sont plus aussi froides que les premiers jours.
Les simples échanges de poignées de mains ou le fait de s’ignorer parfois  lors du sommet du G20 au Mexique ou du Conseil européen de Bruxelles semblent vite oubliés. Nous avons pu voir les embrassades chaleureuses entre le président français et la chancelière allemande lors de la commémoration du cinquantenaire du pacte de réconciliation entre les deux pays à Reims en France.
L’axe Paris-Berlin a repris son cours alors que d’aucuns pensaient que le président socialiste était venu pour l’enterrer et qu’il en serait le fossoyeur !
Il en va de même des relations entre Paris et Londres. La dernière rencontre entre le président français et le Premier ministre britannique a permis de faire oublier les malentendus entre les deux hommes. La sortie de David Cameron, disant qu’il était prêt à dérouler le tapis rouge aux exilés fiscaux français est déjà oubliée. Au niveau national, le président français et son gouvernement n’ont pas perdu de temps aussi. Confortés par les résultats des dernières législatives qui leur assurent une large majorité, ils ont entamé le train des réformes promises, notamment l’organisation d’une conférence sociale.
François Hollande a tout de suite joint la parole à l’acte même s’il était obligé de prendre quelques décisions impopulaires. Les Français ne se sont pas montrés déçus pour autant. Ils l’ont approuvé à 62% connaissant la conjoncture économique du pays et le legs de l’ancienne majorité.
Ce samedi, le président préside son premier défilé militaire du 14 juillet en tant que chef des Armées. Il en profitera pour renouer ses contacts populaires qui, dit-il, lui manquent tant du fait de son agenda international chargé. François Hollande apprécie les bains de foule, et les Français le lui rendent bien, estimant qu’il est très proche d’eux.
Que peut-on dire de ce qui se passe chez nous? Tout simplement que les Marocains vivent une grosse déception.
Tout ce qui a été promis par le chef du gouvernent en place pour améliorer le quotidien de la population n’a pu être réalisé ou même connaître un début de réalisation. C’est plutôt le contraire qui se produit avec l’augmentation du coût de la vie, contribuant plus à la précarisation des Marocains et l’instauration d’une situation de mal-vivre. L’augmentation des prix des carburants a donné lieu à celle des denrées alimentaires et d’autres produits de première nécessité plongeant ainsi le pays dans un début de marasme.
Nous assistons actuellement à un regain de l’extrémisme islamiste et le risque de voir le Maroc vivre des moments sombres si on n’y prend pas garde. La vigilance est de rigueur pour combattre tous ces «rédempteurs», se voulant les «gardiens du temple» au point d’appeler au crime de sang.


Youssef BENZAHRA
Vendredi 13 Juillet 2012

Lu 136 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs