Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Point de vue : Une élimination non une défaite




Point de vue : Une élimination non une défaite
Cherchez la nuance! Pour Rachid Taoussi, elle existe. Quoi qu’il en soit, le parcours de l’équipe nationale à la CAN, édition 2013 s’arrête en début du championnat africain. Son match nul (2-2) face aux Bafana Bafana, l’équipe d’Afrique du Sud, pays organisateur, ne lui aura pas permis d’espérer de passer aux huitièmes de final. Les trois points récoltés  lors des trois rencontres du groupe A se sont avérés insuffisants pour que l’équipe nationale puisse en finir avec le mauvais sort qui la frappe depuis 2004.
On a beaucoup épilogué sur les choix du sélectionneur Rachid Taoussi, sa tactique de jeu. Maintenant que les jeux sont faits, le Maroc doit s’engager dans les éliminatoires de la Coupe du monde, le 23 mars contre la Tanzanie (match aller).
Sommes-nous prêts à un grand chamboulement et une fois pour toutes à un lavage du linge sale du football national?
 D’aucuns voudraient ne plus repousser l’échéance et s’y mettre tout de suite, alors que d’autres sont plus pragmatiques et pensent qu’il faut éviter d’agir dans la précipitation et laisser le temps au temps, d’autant que la rencontre contre les Sud-Africains a révélé une équipe nationale plus homogène. L’amalgame  entre joueurs évoluant à l’étranger et locaux semble avoir bien pris.
Contre les Bafana-Bafana, nous avons vu une équipe nationale jouer avec détermination et privilégiant le jeu collectif. Sans les quelques erreurs de défense dues à la dissipation et qui ont, chaque fois, permis aux Sud-Africains de revenir au score, la victoire était largement méritée pour les Lions de l’Atlas.
Aurait-on finalement gagné une équipe nationale ou du moins son ossature ? Il faut croire que oui vu la prestation des éléments alignés face à une équipe sud-africaine gonflée à bloc en présence d’un public très nombreux qui a investi tous les gradins du Moses Mabhida Stadium de Durban.
Rachid Taoussi se veut optimiste et ne demande qu’à continuer à travailler pour aborder les prochaines échéances. Pourra-t-il le faire dans la sérénité? C’est la question.

Youssef Benzahra
Mardi 29 Janvier 2013

Lu 254 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs