Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Point de vue : Une défaite sans appel




Point de vue : Une défaite sans appel
Le miracle ne s’est pas produit. Les Lions de l’Atlas n’ont pas rugi devant le Onze mozambicain à Maputo. Deux buts à zéro est un score sans appel qui nous éloigne irrémédiablement des qualifications de la Coupe d’Afrique.
Nous avons eu à voir une équipe nationale évoluant d’une piètre manière, ne montrant aucune tactique de jeu et donc une absence d’empreinte du sélectionneur, le fameux Eric Gerets comme ce fut le cas depuis qu’il a été appelé à diriger l’équipe nationale,  à l’exception de la rencontre face à l’Algérie qui se trouvait alors en mauvaise posture. Pendant les 93 minutes de jeu, le Onze national, qui était face à une équipe mozambicaine dont la plupart des joueurs étaient des locaux, a manqué d’inspiration. Les rares occasions qui lui étaient offertes de marquer, il les a ratées lamentablement. C’est le cas pour Mounir Hamdaoui qui a envoyé son ballon dans le décor alors qu’il avait toutes les chances d’égaliser s’il avait été plus pondéré, oubliant ainsi son statut de professionnel.
Que dire aussi de la sortie hasardeuse du keeper Aziz Kilani qui a permis aux Mozambicains de marquer un deuxième but dans les arrêts de jeu ? C’est pour le moins une faute d’appréciation grave partagée avec la défense restée statique.
En tout cas, la rencontre aller Mozambique-Maroc  comptant pour les éliminatoires de la CAN 2013 vient de confirmer que le choix d’Eric Gerets comme sélectionneur national est un mauvais choix, et que nous n’avons pas à attendre le match retour, le 12 octobre à Rabat, pour signifier à ce Monsieur que sa place n’est plus à la tête de l’équipe nationale. Il a fait assez de mal ! Les 35 millions de Marocains ne peuvent plus supporter le travail de ce technicien qui a peut-être réussi en tant qu’entraîneur d’équipes locales.  Est-ce que ceux qui veillent à notre football national vont enfin comprendre qu’ils ne peuvent plus imposer cet entraîneur à toute une nation ? Si c’est une question de sous, comme dirait un analyste, les Marocains seraient prêts à faire des souscriptions pour collecter les indemnisations nécessaires afin de voir partir Eric Gerets et le football national retrouver son lustre d’antan.
A bon entendeur salut !

Youssef BENZAHRA
Mardi 11 Septembre 2012

Lu 478 fois

Nouveau commentaire :

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Invité | Expresso | En toute Libé | L'info | People









Publicité

Pour vos Publicités sur le site
contactez admin@libe.ma