Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Point de vue : Un ghetto en guise d’Etat




Israël ne laisse guère le choix aux Palestiniens de disposer d’une terre pour vivre
Lors des discussions exploratoires qui se sont déroulées ces jours derniers à Amman, la capitale jordanienne, sous l’égide du quartette pour le Proche-Orient regroupant l’Onu, les Etats-Unis, la Russie et l’Union européenne, les Israéliens se sont montrés on ne peut plus «généreux» en proposant d’ériger le futur Etat palestinien à l’intérieur du mur de sécurité construit pour la «défense» d’Israël avec l’ensemble de Jérusalem (Al Qods) sous son contrôle. Ce n’est pas fini! Des îlots de colonies juives demeureront à l’intérieur de la Cisjordanie ou ce qu’il en resterait.
Voilà comment Israël voit un futur Etat palestinien qui serait bien évidemment dépourvu de tout armement offensif, sinon disposer de forces supplétives dont le rôle principal serait de défendre les colonies existantes, et le cas échéant éviter tout ce qui peut déranger la quiétude des Israéliens.
Si tel est le cas, Israël voudrait réduire un Etat palestinien à une portion congrue, sous forme de Bantoustan, voire de ghetto !
Quel retournement de l’histoire ?
Ainsi, les  Israéliens, dont beaucoup ont connu autrefois les affres d’un régime allemand fasciste, voudraient appliquer aux Palestiniens ce qu’eux-mêmes ont enduré. N’est-ce pas l’ironie de l’histoire ?
En agissant de la sorte avec les Palestiniens, les Israéliens ne cherchent-ils pas à se venger des années plus tard des malheurs qu’ils ont subis? Mais que viennent faire là les Palestiniens? Que leur reproche-t-on ? En quoi seraient-ils responsables du sort cruel que leur a réservé un régime nazi au sommet de sa gloire?
Les Palestiniens ne sont point responsables des malheurs des juifs. Au contraire, ils furent et continuent d’être les victimes expiatoires des crimes parfois atroces que les hordes du Füreur ont commis à l’encontre des juifs. Déjà à l’occasion de la Naqba, les Palestiniens avaient été spoliés de leurs terres, de leurs maisons, de leurs biens, et contraints de s’expatrier par les unités terroristes de l’Irgoun.
Aujourd’hui, et à cause d’une prise de conscience de la Communauté internationale, on veut réparer l’injustice faite aux Palestiniens en leur octroyant un Etat dans les frontières de 1967 avec Jérusalem-Est comme capitale. Mais les Israéliens ne l’entendent pas de cette oreille. Ils veulent faire un effort, mais à condition que les Palestiniens acceptent de vivre dans des Bantoustans et que la diaspora palestinienne renonce à revenir sur ses terres. Evidemment, cette solution «généreuse» des Israéliens est considérée comme nulle et non avenue par les Palestiniens. Et ils ont  mille fois raison. Il y va de leur honneur et de leur raison d’être.

Youssef BENZAHRA
Mercredi 1 Février 2012

Lu 233 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs