Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Point de vue : Opération de charme de Rachid Ghannouchi




Tout est bon pour vous plaire Mme la Marquise ! Se trouvant en voyage de relations publiques aux Etats-Unis, le leader islamiste tunisien a lancé une opération de charme pour se présenter sous un jour favorable à ses hôtes américains et à leurs protégés israéliens.
S’il fallait lui accorder une note, il est certain qu’il engrangera le maximum. Les Américains peuvent dormir tranquilles, de même que les Israéliens. Les islamistes tunisiens n’entreprendraient rien qui pourrait les tourmenter!
La prochaine Constitution tunisienne ne comprendrait aucune clause ou alinéa qui ferait référence aux actions éventuelles des Américains ou des Israéliens. D’ailleurs, la loi fondamentale tunisienne ne citera pas nommément Israël. On se demande ce qu’il vient faire aux Etats-Unis. N’est-ce pas seulement de la surenchère?
De même, deviendra apostat qui veut. Chaque Tunisienne ou Tunisien est libre de changer de religion comme bon lui semble. C’est son droit le plus absolu. Le leader islamiste se porte garant des  salafistes qui ont fait leur percée en Egypte. Pour lui, il ne faut pas en avoir peur ! Ils se mettront au diapason quand ils seront au pouvoir. Ils seront obligés de s’adapter à la nouvelle situation.  
Faut-il prendre Ghannouchi au mot ?
Peut-être qu’il a reçu d’eux des assurances qu’ils seront doux comme des agneaux.
Autant il a été amène avec les Américains, les Israéliens, les salafistes égyptiens, autant Rachid Ghannouchi va se montrer d’une extrême violence avec les rois et émirs du Golfe. Il n’y est pas allé avec le dos de la cuillère comme on dit, les jetant aux orties, et affirmant que la vague de changements qui a déferlé sur son pays et d’autres va les toucher inexorablement !
Pourquoi subitement cette attaque frontale contre ces pays ? Est-ce qu’ils ont tari leurs subsides dont ils le couvraient pendant son exil doré de Londres ? Ou s’agit-il d’établir une sorte d’équilibre? C’est-à-dire pendant qu’il faisait l’éloge des uns, il se sentait obligé de casser du sucre sur le dos des autres.  Est-ce une forme d’équilibrisme qu’a inventé par le leader islamiste pour s’assurer du pouvoir dans son pays ? Une fois bien installé aux commandes de la Tunisie, le bonhomme pourra nous affirmer qu’il ne fallait pas croire à tout ce qu’il a dit ! Ce n’était qu’une farce !
En tout cas, la présence d’un Rachid Ghannouchi à la tête de la Tunisie verte sera une farce pas facile à faire rire, et qu’il vaut mieux en pleurer maintenant.

Youssef BENZAHRA
Vendredi 9 Décembre 2011

Lu 795 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs