Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Point de vue : Les profanations israéliennes




Al Qods, objet de 150 profanations pour la seule année 2011
Rien ne retient plus les Israéliens de profaner Jérusalem, et toutes les occasions sont bonnes pour attenter à la ville sainte et préparer sa judaïsation. Pas plus tard que dimanche dernier, des militaires appartenant à la sécurité des frontières ont investi l’esplanade de la grande mosquée Al Aqça pour pourchasser des fidèles sous prétexte qu’ils ont jeté des pierres sur des touristes. En fait, c’était une manière de détourner l’attention sur un acte incendiaire auquel se livraient pendant ce temps des extrémistes israéliens contre une mosquée, encore une, dans une localité arabe spoliée en 1948, et se trouvant  dans ce qui est appelé aujourd’hui Israël.
150, c’est le nombre de profanations enregistrées l’année dernière. Elles sont de divers types, mais avec un seul objectif: changer le caractère actuel de la ville sainte et en faire « la capitale éternelle » de l’Etat d’Israël.
Ainsi quelque 5000 colons juifs ont fait irruption dans la mosquée Al Aqça l’année dernière pour s’adonner à leurs prières et rites  soit d’une manière publique ou secrète. De même que des éléments des renseignements et des personnalités israéliennes officielles se sont autorisés à pénétrer dans la sainte mosquée. Au même moment, les mesures d’accès à la mosquée Al Aqça ont été renforcées à l’égard des musulmans afin d’en diminuer la présence en utilisant le critère de l’âge par exemple, et surtout isoler ce haut lieu de l’islam des trois millions de Palestiniens de la Cisjordanie et de Gaza.  Les Israéliens se permettent aussi d’intervenir dans l’administration des lieux saints des musulmans, empêchant la réalisation des travaux de maintenance et d’entretien dont ils auraient besoin.  Cette démarche des autorités israéliennes d’occupation vise à terme à judaïser une partie de la Mosquée Al Aqça sous prétexte qu’elle comprend le temple de Salomon.
D’ailleurs, les Israéliens ont entrepris et entreprennent toujours des fouilles, percent des tunnels et créent des galeries souterraines sous la mosquée Al Aqça pour créer des lieux  de pratique religieuse.
Longtemps tenus secrets, ces travaux sont aujourd’hui reconnus officiellement par les autorités israéliennes.  La métamorphose du caractère religieux de la mosquée Al Aqça en cours fait partie du plan de judaïsation de la ville sainte de  dont les gouvernants israéliens veulent faire la capitale réunifiée du «grand Israël».

Youssef BENZAHRA
Mercredi 22 Février 2012

Lu 369 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs