Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Point de vue : Les prétextes d’Israël




Israël, sous prétexte que les changements intervenus dans la région arabe et les «menaces nucléaires» iraniennes mettent en danger sa sécurité, agit pour torpiller la création de l’Etat palestinien.
Et ce sont les Européens qui l’affirment sans ambages! Pour eux, les Israéliens entreprennent actuellement une opération forcée  de transfert dans la partie «C» de la Cisjordanie, et ceci, dans le but de faire échouer le projet de création de l’Etat palestinien avec comme capitale Jérusalem-Est, un projet qui fait son petit bout de chemin depuis la reconnaissance par l’Unesco de la Palestine comme membre à part entière.
Comme on le devine, la réaction européenne n’est pas du goût de Tel Aviv qui trouve que les Européens se rangent du côté des Palestiniens.
C’est dire que les Israéliens se trouvent en quelque sorte en mauvaise posture. C’est peut-être trop dire ! En tout cas, les protecteurs d’Israël, c’est-à-dire les Américains se sont dépêchés de venir à son secours à leur manière en demandant à Benyamin Netanyahou de se montrer plus «conciliant» et donc positif dans ses négociations avec les Palestiniens.
On sait que des négociations informelles palestino-israéliennes se sont tenues à Amman, mais sans aboutir à rien. Elles doivent reprendre dans quelques jours pour un nouveau round. Cependant, on ne se fait pas trop d’illusion!  D’ailleurs, Mahmoud Abbas, le chef de l’Autorité palestinienne, annonce que la logique d’Israël est irrecevable du faut que l’Etat hébreu veut avoir la mainmise sur les territoires palestiniens et intervenir dans les affaires palestino-palestiniennes.
Si les Israéliens acceptent enfin de se mettre sérieusement à la table des négociations et admettre la présence de la Palestine en tant qu’entité à côté d’un Etat appelé Israël, Tel Aviv aura fait un pas de géant. Mais cela reste du domaine du rêve!
Si tel est le cas, le chef de l’Autorité palestinienne dit que tout accord avec Israël doit lui interdire d’être présent dans les territoires palestiniens. Il ne doit avoir aucune justification à le faire, et surtout ne pas considérer les Palestiniens comme des terroristes. Ce qui est l’avis également de congressistes américains pourtant à la solde d’Israël. Traiter les Palestiniens de terroristes est un slogan passe-partout pour les Israéliens du moment que cela leur permet d’attirer l’opprobre sur eux et leur porter préjudice. Tout cela entre dans leur politique de guerre ouverte, il faut utiliser le terme, contre les Palestiniens et l’existence d’un Etat palestinien.
Aujourd’hui, Israël à vrai dire n’est pas sorti de l’auberge. A côté du problème palestinien qui reste primordial pour les Israéliens, il y a les difficultés internes que vit le pays sur plusieurs plans, notamment économique et social. Sur ce dernier chapitre, Israël est en ébullition. Après les jeunes qui réclamaient plus de justice, ce sont les juifs séférades et éthiopiens, les falachas qui réagissent contre les signes de racisme dans la société israélienne.

Youssef BENZAHRA
Mardi 17 Janvier 2012

Lu 610 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs