Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Point de vue : Les étudiants étrangers de France dans la tourmente




En France, l’accueil des étudiants étrangers, un enjeu crucial du système d’enseignement dans ce pays !
Devant le tollé suscité par son décret controversé interdisant aux étudiants étrangers en fin d’études de travailler ou de faire des stages professionnels en France, Claude Guéant, le ministre français de l’Intérieur, à la recherche de toute opportunité pour séduire l’électorat populaire, a décidé de reprendre sa copie. Il promet une nouvelle version supprimant les « malentendus ».
Les socialistes comme de nombreuses associations ne sont pas de cet avis, et demandent tout simplement l’annulation du décret vilipendé. L’une des collaboratrices de François Hollande, candidat à la présidence, est plus affirmative, soulignant que « l’accueil des étudiants étrangers en France constitue un enjeu crucial dans le processus d’internationalisation des universités françaises et dans la constitution des réseaux avec les universités étrangères prestigieuses ». Elle considère aussi que la décision inconvenante de Claude Guéant pénalise en même temps les étudiants français eux-mêmes qui ont besoin pour étudier dans les universités étrangères que les étudiants étrangers puissent venir en contrepartie en France.
Au-delà des dommages collatéraux que son décret pouvait provoquer, ce qui compte pour le ministre français de l’Intérieur, c’est de gagner autant de voix parmi l’électorat populaire au profit du président candidat.
Toute décision ou action pouvant agir dans ce sens, Claude Guéant la considère comme la bienvenue. Ainsi, vante-t-il son bilan record en matière d’expulsions au cours de l’année 2011. Ils sont un peu plus de 32 000 étrangers qui ont été expulsés. C’est un chiffre jamais atteint, se targue-t-il !
Dans la foulée, le ministre français de l’Intérieur dit vouloir réduire le nombre d’entrées des étrangers en situation régulière : le ramener à 150.000 au lieu de 200.000 actuellement. Claude Guéant qui joue son rôle à la perfection de rabatteur des voix populaires et d’extrême droite sait que son avenir politique est compromis. C’est pourquoi, il a cherché une place au soleil en briguant un poste de parlementaire en se faisant parachuter à Boulogne. Déjà sa candidature suscite bien des critiques au sein même de sa famille politique.

Youssef BENZAHRA
Jeudi 12 Janvier 2012

Lu 575 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs