Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Point de vue : Les conditions des Palestiniens




Les Palestiniens posent leurs conditions pour la reprise des négociations avec les Israéliens. Las de leurs tergiversations, les Palestiniens ont décidé de prendre, eux-mêmes, l’initiative d’une éventuelle reprise des négociations avec les dirigeants israéliens, des négociations aujourd’hui au point mort. Le chef de l’Autorité palestinienne, profitant de la réunion récente du Conseil ministériel arabe au Caire, a fait part de son intention d’adresser des messages au Premier ministre israélien et aux dirigeants du monde, soulignant les conditions des Palestiniens pour une reprise des négociations avec les Israéliens.
Si l’appel palestinien ne trouve pas écho, les Palestiniens, dans ce cas, reprendront leur démarche pour la création d’un Etat palestinien auprès des instances internationales, notamment le Conseil de sécurité de l’Onu, l’Assemblée générale et les autres organes des Nations unies. Les Palestiniens demanderont également l’application de la quatrième convention de Genève de 1949 qui stipule la protection des civils en période de guerre.
Mahmoud Abbas, le leader palestinien, explicite ses exigences pour une reprise des pourparlers avec les Israéliens. En premier lieu, l’arrêt immédiat de la construction des colonies en territoire palestinien, y compris Jérusalem-Est. Le premier à réagir à l’appel du chef de l’Autorité palestinienne est le Conseil ministériel arabe en conclave au Caire. Les chefs de la diplomatie arabe affirment que toutes les démarches entreprises doivent aboutir à la tenue d’une Conférence internationale ayant pour but la fin de l’occupation israélienne des territoires palestiniens ainsi que la résolution, une fois pour toutes, des problèmes des frontières, la sécurité, Jérusalem et la question des réfugiés palestiniens. Ceci conformément au plan du Sommet arabe de Beyrouth, initié par le Souverain saoudien aboutissant à l’institution de deux Etats vivant côte à côte, l’un israélien et l’autre palestinien.
Pressentant l’opportunité de la revendication palestinienne et donc arabe qui risque de le mettre au pied du mur en cette période de changement géostratégique, le Premier ministre israélien en prestidigitateur invétéré vient de sortir de sa besace une riposte, proposant un gel de la colonisation en Cisjordanie et la libération de 20% des détenus palestiniens en contrepartie d’une reprise des négociations israélo-palestiniennes. Benyamin Netanyahou se garde bien de dire tout haut son projet pour ne pas mécontenter son aile extrémiste même si sa pseudo-offre n’est faite que pour leurrer le monde.

Youssef BENZAHRA
Mercredi 15 Février 2012

Lu 392 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs