Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Point de vue : Les caméléons




Point de vue : Les caméléons
Omniprésents. Infatigables. Sournois. Même un Scapin et ses fourberies ne les égaleraient pas dans leurs faussetés. Ils peuvent vous dire aujourd'hui de quoi est fait demain. Des prophètes. Ils peuvent prévoir les attitudes des uns et des autres. Des psychologues. Ils peuvent juger de la validité des propos des autres. Des analystes. Ils peuvent vous décrire les changements sociétaux. Des sociologues. Ils peuvent décortiquer le champ politique. Des politologues. Ils peuvent produire énormément de contradictions. De petits sophistes. Ils peuvent aussi changer d'avis, du jour au lendemain. Des caméléons !
Un sale pétrin qu'est le leur. Les dernières élections communales et régionales, en cours toujours, ont démontré leur vrai visage. Des pseudo-analystes qui ne font que ciseler des mots, des phrases et des discours incohérents, extravagants et absurdes. J'allais même dire abjects. Ce qui les unit tous est qu'ils sont tous de sexe masculin, mais aussi qu’ils sont tous arrogants !  
Ils parlent avec une confiance en soi rare. Une grande audace. Une nette évidence. La relativité n’est pas leur tasse de café. Et enfin, une détermination à vouloir paraître pertinent et perspicace. La langue, le langage et tous les procédés linguistiques d'argumentation sont investis pour amadouer les uns et tancer les autres. Les intentions futures des uns et/ou conjoncturelles des autres régissent et décident des analyses à "servir".
A chaque jour suffit sa peine. Les élections sont à la fois utiles et inutiles. Les partis sont à la fois nécessaires et sans raison d’être. L’analphabétisme n’influe pas grandement sur les choix, mais en même temps permet d’avoir bien en main les résultats des élections. Le local est permissif en matière des alliances, mais aussi, ces alliances sont contre nature … autant de propos rocambolesques à méditer.
La cause  de ces volte-face? Une perte patente de repères. Le passé "simple", comme le passé récent de certains, dénotent des alignements arrivistes auprès de vrais maîtres. Ayant le flair d'opportunistes, ils connaissent très bien les raccourcis à emprunter et les "Louis XIV" à courtiser. Mais une fois, délaissés du fait de certains rythmes plus rapides que leurs réflexes "intellectualistes", ils commencent à tirer sur tout ce qui bouge et essayent de se refaire une virginité, longtemps perdue.    
Pour ces gens là, les élections, les partis politiques, le militantisme, la démocratie, le peuple, les électeurs, l'analphabétisme, l'école publique, le système de santé...ne sont que des sujets de spéculation, voire de divagation. Et là, bonjour les paradoxes. L’on se permet toutes les valses. La cohérence entre les dires d’hier et d’aujourd’hui ne va pas de soi. La vision n’est pas prioritaire. Certains médias ne cherchent qu’à noircir leurs pages, ces lyncheurs sont facilement disponibles. Certains d’entre eux proposent même leurs services.
Le crédit de leurs propos ? Pas la peine de le chercher dans leurs agiotages. Une grande partie d'entre eux remonte le temps et cherche désespérément une photo ou un fait qui les lie à un passé composé de militantisme et de résistance… un passé « glorieux » ! Un argument de taille, selon eux, pour camoufler leur désengagement total, pour déguiser leurs palinodies déshonorantes et même pour pardonner leurs paradoxes funambulesques. Pour vous dire, chez ces gens-là, on ne choisit pas, on se place. On se case... en attendant des lendemains meilleurs.
Du coup, vous ne saurez jamais s'ils sont de gauche ou de droite,  libéraux ou socialistes ou pro-islamistes ou contre eux. Tout cela n'est que positionnements classiques et obsolètes, lancent-ils ! D'ailleurs, un analyste qui "se respecte" (on ne sait pas de qui) ne se case jamais, glissent-ils. Ils n'ont pas de honte à s'afficher avec les uns et les autres, à les servir en même temps et à manger à tous les rateliers. Un agent double… Un agent multiple !

Par Mustapha Elouizi
Mardi 15 Septembre 2015

Lu 775 fois


1.Posté par DR IDRISSI MY AHMED le 15/09/2015 01:40
Enigme entre l’éthique et la trahison !
J'ai lu patiemment sans pouvoir mettre une '' éthiquette ''* sur les Partis ou sur les personnes, dragons et reptiles, que vous fustigiez. e
Y-a-t-il des alliances déjà rompues, ou prévisibles, depuis que les urnes se sont fâchées envers certains ?
Toujours est-il aberrant et regrettable d’avoir au Maroc près de 40 partis, très disparates, voire opposés, mais si peu différents. Si nombreux que même le Ministre est incapable d’en retenir les SG ou de les citer.
C’est le plus triste de l’affaire, cet errements effarement, qui dessert les marocains et les détourne du vote. Ils n’en savent que très peu pour être à même de faire un choix.
Des partis, sans associations connexes, distants, sans pénétrance sociale, suffisants et hautains, qui ne savent point commencent, encadre, former, intéresser ni entretenir les électeurs potentiels ni leurs plausibles sympathisants, ne les sollicitent que la veille des votes.
Alors, ça laisse libres, ces électeurs flottants, sans attaches fidèle ni loyauté, vendre leurs voix, sans conviction, sur un pari, pour deux sous, pour un escarbot en guise de tremplin. Le pire est de constater le changement de bord, au moment des tractions pour élire les maires ou les présidents.
Les finesses politiques, les calculs hypocrites, les changements d’optique, les retournements, le simple électeur ne les accepte pas. Dès lors, comme les différences entre les Partis sont minimes, les convictions politiques, ces codes et autres crédos, ne comptent plus. Le fauteuil seul dicte le virage à prendre et les lois de céans !

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs