Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Point de vue : Le Centre Robert F.Kennedy et sa présidente en porte-à-faux




Point de vue : Le Centre Robert F.Kennedy et sa présidente en porte-à-faux
La délégation du Centre Robert F.Kennedy pour les droits de l’Homme vient de terminer sa visite au Maroc et dans les camps de Tindouf.
Si au Maroc la tournée de la délégation conduite par sa présidente Kerry Kennedy s’est déroulée en toute liberté, leur permettant de rencontrer toutes les parties qu’ils désiraient voir et faisant souvent  l’impasse sur ceux  qui pourraient apporter leur témoignage, la visite à Tindouf par contre a eu lieu sous haute surveillance, loin des populations qui auraient voulu dire tout haut ce qu’elles enduraient dans les camps de séquestration.
Mais qu’à cela ne tienne ! Les membres  du CRFK, qui ne sont pas à leur première visite dans la région, se sont chaque fois distingués par leur partialité flagrante en faveur du Polisario et ses thèses séparatistes.
Bien que connaissant à l’avance sa position partiale, le Maroc a continué à jouer le jeu  en permettant à ses représentants de se déplacer là où ils le voulaient et de rencontrer les personnes ou les associations qu’ils voulaient,  car notre pays a choisi de faire sien le principe des droits de l’Homme dans toutes les provinces du Royaume y compris celles du Sahara qui sont sous un régime d’autonomie avancé dans le cadre de la souveraineté territoriale nationale.
Comment concevoir que le Centre  Robert F. Kennedy et particulièrement sa présidente soit crédible alors que c’est une personne qui a maille à partir avec la police de son pays à cause d’un délit de  fuite après un accident de circulation parce qu’elle se trouvait sous l’effet de stupéfiants.
Voilà donc quelqu’un dont les actes et la parole ne doivent aucunement être pris au sérieux.
Les prises de position de Mme Kerry Kennedy ont été toujours non objectives et en faveur des ennemis du Maroc. Ce qu’elle écrira ou dira  sur la situation des droits de l’Homme dans le pays ou ses provinces du Sud n’aura aucune importance et sera sans fondement.
D’ailleurs, le rapport préliminaire de la récente tournée de la présidente du Centre Robert  F. Kennedy n’a pas dérogé à son attitude, c’est-à-dire à son caractère partial.

Youssef BENZAHRA
Vendredi 7 Septembre 2012

Lu 429 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs