Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Point de vue : La Russie fait la sourde oreille




La machine à tuer de la soldatesque de Bachar Al Assad ne connaît pas de répit malgré la levée de boucliers de la communauté internationale  après le massacre de Houla. D’autres carnages ont eu lieu dans d’autres localités, notamment à Deir Az zorr.
Le total des victimes jusqu’à présent est estimé à plus de 14 000 dont plus de 1000 enfants. Ce nombre est appelé à  augmenter tant que le régime de Damas soutenu par la Russie continue dans sa folie meurtrière, lâchant ses sbires avides de sang contre la population sans distinction  d’origine ou de confession.
En effet, il semble que rien n’arrête plus Bachar Al Assad dans son entreprise sanglante. Il mène une course contre la montre alors que partout dans le monde, des voix s’élèvent pour crier halte au massacre.
Aussi longtemps que la Russie continue de protéger la junte au pouvoir à Damas, il ne faut rien espérer et le sang des Syriens coulera malgré les dénonciations internationales.
Toutes les mesures de rétorsion adoptées jusqu’à présent et en dernier le renvoi des diplomates syriens en poste dans les capitales occidentales ne constituent qu’un feu de paille.
L’éventualité d’une attaque contre les forces d’agression syriennes pour mettre fin au martyre du peuple syrien a été accueillie avec dérision par le nouveau ancien locataire du Kremlin. Donc, Bachar Al Assad a les mains libres pour poursuivre le massacre de son peuple.  Mais jusqu’à quand ?
Faut-il qu’il ne reste plus aucun Syrien debout et la Syrie en ruine pour qu’enfin la Russie se rende compte de son aveuglement en  décidant de se dire que «la plaisanterie a assez duré!» si tant est qu’on puisse parler dans ce cas de grande tragédie de plaisanterie. C’est de l’humour noir.
N’est-il pas temps de réviser la Charte des Nations unies et particulièrement, les attributions du Conseil de sécurité qui donnent droit aux membres permanents de faire usage de leur veto souvent de manière excessive permettant à certains pays de vivre hors la loi.

Youssef BENZAHRA
Samedi 2 Juin 2012

Lu 585 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs