Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Point de vue : Israël persiste et signe




Il ne se passe pas un jour sans que les autorités israéliennes ne décident ou prennent un arrêt confirmant le caractère raciste de leur entité.
Ce week-end en effet, une commission ministérielle israélienne devait discuter de l’interdiction de l’appel à la prière dans les localités arabes où sont cantonnés les Arabes de la Naqba, ceux qu’on appelle les Arabes de 1948 qui ont refusé de quitter leurs terres en Palestine occupée.
Cette nouvelle démarche raciste a fait sortir le Président israélien, Shimon Peres de ses gonds. Le chef de l’Etat israélien qui n’a en fait qu’un pouvoir honorifique s’en est pris à la droite qui gouverne actuellement le pays, affirmant qu’il y a des fous qui veulent provoquer la guerre entre Israël et le monde islamique.
Pour Peres, cette décision est incongrue et crée une nouvelle source de conflit avec le monde islamique.
Israël est passé maître dans la provocation et le fait accompli, et donc des actes racistes à l’égard des Palestiniens, surtout ceux qui ont choisi de rester malgré les exactions des autorités d’occupation israéliennes.
Ce n’est pas la première fois que les Israéliens veulent interdire l’appel à la prière dans les mosquées palestiniennes sous prétexte que le bruit dérange la quiétude des gens. Mais à chaque fois sous la pression politique, la décision est reportée. Est-ce que cela va être l’occasion cette fois encore ? Il est trop tôt pour le dire.
Mais le président israélien, qui est travailliste et a une longue expérience politique, sait qu’il n’est pas dans l’intérêt d’Israël vu la conjoncture actuelle de s’attirer l’hostilité du monde islamique.
On se rappelle qu’il y a quelque temps, les autorités israéliennes avaient décidé de détruire le pont de Bab Al Maghariba donnant accès à la Mosquée Al Aqça parce que soi-disant, il serait vétuste. Or, le dessein des Israéliens visait à aménager un passage pour des engins militaires. Cette imposture a vite été découverte provoquant un tollé dans les pays arabes et islamiques.
Si le pont de Bab Al Maghariba a réellement besoin de travaux de restauration, les Palestiniens se disent prêts à le faire eux-mêmes.
Donc, les Israéliens n’ont plus de raison, ni d’excuse de se mêler du patrimoine des Palestiniens et au-delà de la communauté musulmane entière.
Pour eux, on le sait, il s’agit chaque fois que l’occasion leur est offerte, de procéder à la judaïsation de Jérusalem.

Youssef BENZAHRA
Lundi 12 Décembre 2011

Lu 663 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs