Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Point de vue : Imbroglio syrien




Tout le monde se perd en conjectures sur la situation en Syrie. Sauf le régime syrien qui, profitant de l’impuissance de la Communauté internationale à s’entendre sur des mesures adéquates (sic) afin de mettre fin au bain de sang dont est victime le peuple syrien, continue inexorablement sa basse besogne avec la bénédiction de quelques alliés qui ont préféré jouer les aveugles pour des raisons d’intérêt stratégique. Et advienne que pourra.
La horde de Bachar Al Assad pendant ce temps n’a que l’embarras du choix des armes pour mater le peuple syrien toujours récalcitrant. Il est passé ainsi à l’arme lourde pilonnant aveuglément les villes et cités, ne faisant aucune différence entre elles, qu’elles soient historiques ou peuplées. La Syrie est en train de se transformer en amas de ruines.
Faut-il que la Syrie soit rayée de la carte pour qu’enfin, l’on trouve une solution pour sauver ce qui en restera et surtout pour ne pas contrarier Bachar Al Assad et ses acolytes?
On est tenté de dire malheureusement oui! La Ligue arabe a confirmé ce que l’on sait déjà d’elle, son incapacité à gérer convenablement les conflits interarabes. Après que sa démarche auprès du Conseil de sécurité de l’Onu a eu la suite que l’on connaît, on se demande ce que l’on peut faire. Faut-il envoyer à nouveau des observateurs dont on connaît les résultats d’une première mission ou faire acheminer en Syrie des casques verts arabes? Et que dire de l’envoi tout simplement d’un émissaire auprès des gouvernants syriens pour quémander leur mansuétude ? Aucune des solutions envisagées n’a trouvé encore d’assentiment.
Après l’échec du Conseil de sécurité, voilà que certains pensent s’adresser à l’Assemblée générale des Nations unies. On se demande pour quel résultat. On sait que les résolutions prises par la première instance de l’Onu ne sont pas contraignantes.
Est-ce seulement pour avoir la conscience tranquille concernant le martyre du peuple syrien ?
La Communauté internationale est aujourd’hui devant un problème insoluble tant les intérêts des uns et des autres sont enchevêtrés au détriment du peuple syrien qui, pendant ce temps, est la proie facile d’un régime sanguinaire.

Libé
Vendredi 17 Février 2012

Lu 322 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs