Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Point de vue : Charlie Hebdo, la liberté de presse et le terrorisme sanguinaire




Point de vue : Charlie Hebdo, la liberté de presse et le terrorisme sanguinaire
On peut abattre le terrorisme, il suffit de vivre contre le terrorisme, l’homme qui pense avec sa tête à lui est un homme libre, l’homme qui lutte pour ce qu’il croit juste est un homme libre; la liberté de presse, il faut la prendre.
Ce que la lumière est aux yeux, ce que l’amour est au cœur, ce que l’air est aux poumons, la liberté est à l’âme humaine.
Le phénomène du terrorisme est un sujet délicat, épineux, crucial et embarrassant, c’est un sujet équivoque, ambigu, qui prête à des interprétations diverses; je ne suis pas un théoricien, je ne prétends pas vous présenter une étude exhaustive, ce ne sont que des généralités susceptibles d’amélioration et de développement.
Les fondamentalistes musulmans radicaux prêchent le jihad et le retour à Dawlate Alkhilafa, ils prônent des attentats meurtriers, selon ce phénomène, la démocratie est une illusion qui fait miroiter aux citoyens un avenir brillant ; l’attentat meurtrier contre la rédaction de Charlie Hebdo à Paris, ne peut empêcher le monde épris de paix de continuer sa marche vers un avenir plein d’espoir, de développement, de progrès et de tolérance.
On se demande perplexe par quelle folie les fondamentalistes musulmans radicaux ont pu aboutir à ce dramatique et douloureux acte criminel, anachronique qui a fait une dizaine de morts et des blessés graves dans un pays qui a choisi la laïcité. Mais on peut dire que c’est une faute de la politique de la France, qui a constituté un terreau à cause de la loi d’accueil basée sur les principes des droits de l’Homme et à cause de son cadre judiciaire particulièrement respectueux des libertés individuelles et collectives, un régime de contrôle frontalier faible et non maîtrisé; les fondamentalistes musulmans radicaux étaient déjà bien implantés en France. Paris héberge des prêcheurs qui prônent un islam de violence, les résultats de la politique d’accueil très souple en France n’ont pas tardé à affecter le reste du continent européen menacé davantage par le terrorisme, la politique de l’Union européenne à propos de la charte de paix et de stabilité ne cache pas sa position hostile à l’immigration arabe. Ce risque est réel puisque l’Europe a ouvert ses portes à l’immigration non choisie; certes, on est tombé dans le dénigrement et la perte de valeur des musulmans aux yeux du monde occidental.
Les fondamentalistes musulmans radicaux croient que la laïcité est un produit de l’Occident que nous devons rejeter... Averroès, philosophe arabe andalou du 12ème siècle a été en réalité un des précurseurs de la pensée laïque, à une époque où l’Europe était ravagée par des conflits religieux, et beaucoup d’Européens étaient hostiles à sa profonde pensée philosophique, notamment en ce qui concerne l’égalité entre les religions, les unes et les autres n’étant que différentes manières d’atteindre Dieu. Ainsi donc, le vrai début de la laïcité était peut-être constitutivement arabe et philosophiquement musulman. Il faut noter ici le célèbre ouvrage de l’Egyptien Mohamed Abdou (1849 -1905) "Le message du monothéisme" qui traite la question de l’Islam moderne. Mohamed Abdou croit que le renouvellement (tajdid) dans l’islam consiste d’abord à acquérir une nouvelle vision globale, il faut adopter au lieu des repères (licite – illicite-halal - haram).
Toutefois, Mohamed Abdou et Jamal Eddine El Afghani, ces deux grands penseurs du mouvement moderniste, ont fondé des principes et préparé le terrain pour toute une génération d’intellectuels et penseurs tels que Taha Hussein et Ahmed Amine, lesquels ont pu ainsi aborder la pensée occidentale sans le moindre complexe.
Est-ce que les musulmans en France peuvent comprendre qu’ils sont des hôtes dans ce pays européen qui assure la liberté de presse et des croyances qui ne peut trouver de limites que dans la liberté d’autrui et dans l’observation des règles de la vie en société? Est-ce que les musulmans en France peuvent résoudre leurs problèmes déjà compliqués et ne pas imposer à la société française une coutume différente de ce que les Français ont l’habitude de voir et de faire (le voile par exemple)?
Le courant Salafiya jihadiste considère que la Salafia non –jihadiste n’adopte pas le principe de l’organisation tel qu’adopté par l’islamisme ..
Nous devons penser le terrorisme non pas comme quelque chose d’indépendant, mais comme un instrument de la politique de terreur et de destruction menée par les fondamentalistes radicaux. Notre pays n’est pas une terre engraissée et fertile pour féconder des terroristes. Il est basé sur les principes des droits de l’Homme grâce à son cadre juridique particulièrement respectueux des libertés publiques sous l’égide de S.M le Roi Mohamed VI qui incarne la tolérance et la justice.
Comme son nom l’indique, les droits de lHomme sont inhérents aux êtres humains qui ont des caractères spéciaux (esprit, intelligence douée de facultés d’abstraction, responsabilité, amour, tolérance, tempérance, prudence, justice, espérance, foi, être digne du nom homme etc …) et puisque le terroriste ne porte pas le nom d’homme et n’assume pas sa condition d’homme dans sa grandeur et ses limites, il est privé des caractères humains. C’est une créature de violence, meurtre, terreur, destruction, massacre, intolérance, etc … donc, il ne bénéficie jamais des principes des droits de l’Homme accordés aux êtres humains.
L’attentat contre la rédaction de Charlie Hebdo ne peut empêcher le monde épris de paix de continuer sa marche contre le terrorisme pour instaurer des sociétés démocratiques modernes, de justice et de tolérance, tous les Marocains affirment à l’unanimité le rejet sans ambages des actes de terrorisme et d’intolérance et condamnent la loi de la barbarie.
Combien la tolérance mérite du respect et des éloges! C’est elle qui fait naître, nourrit et entretient les plus beaux sentiments de générosité dont le cœur humain soit capable. La vraie religion est en concordance avec la raison et le savoir de l’homme, le rapport établi par lui envers la vie infinie qui l’entoure, qui lie sa vie avec cet infini et le guide dans ces actes. En quoi consiste la religion? En commettant le moins possible de torts, d’erreurs et de péchés, en pratiquant la générosité, l’amour, la vérité ainsi qu’une vie de pureté, d’intelligence et de tolérance.

Avocat au Barreau d’Oujda

Par Hassouni Kaddour Ben Moussa
Mardi 13 Janvier 2015

Lu 1163 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs