Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Plusieurs pays déjouent des projets d’attaques terroristes

L’Allemagne, l’Australie et l’Indonésie visées par l’EI




La police allemande a arrêté deux frères soupçonnés de préparer un attentat contre un des plus grands centres commerciaux d'Allemagne, quatre jours après une attaque jihadiste au camion-bélier qui a tué 12 personnes sur un marché de Noël à Berlin.
Alertée par les services de renseignements, la police avait déployé des hommes autour du centre commercial d'Oberhausen (ouest) tard jeudi soir, ainsi que dans le marché de Noël voisin, puis annoncé l'arrestation des deux suspects dans la nuit de jeudi à vendredi.
Il s'agit de deux frères de 28 et 31 ans originaires du Kosovo. Les enquêteurs tentent de déterminer quel était le stade de préparation de leur attaque contre l’un des plus grands centres commerciaux d'Allemagne et si d'autres personnes étaient impliquées dans le projet.
Aucun lien avec l'attentat de Berlin n'a été à ce stade évoqué par les enquêteurs.
Par ailleurs, la police australienne a annoncé vendredi avoir déjoué un "complot terroriste" inspiré par le groupe jihadiste Etat islamique (EI), en arrêtant sept personnes qui projetaient plusieurs attentats le jour de Noël dans le centre de Melbourne.
Le chef de la police de l'Etat de Victoria (sud-est de l'Australie), Graham Ashton, a précisé que les personnes interpellées projetaient d'attaquer, à l'aide d'explosifs, d'armes à feu et de couteaux, des lieux emblématiques de Melbourne comme la gare, la Place de la Fédération et la cathédrale Saint-Paul.
"Ces deux dernières semaines, (...) nous avons dû mener une enquête criminelle relative à la formation de ce que nous pensons être un complot terroriste", a déclaré Graham Ashton devant la presse.
"Nous pensons qu'il y avait l'intention de mener ce que nous appelons une attaque à modes multiples, probablement le jour de Noël. L'attaque (...) devait comprendre une explosion, l'utilisation d'explosifs, et nous avons des preuves", a-t-il poursuivi.
Les enquêteurs estiment que les suspects prévoyaient également d'employer d'autres armes, notamment des couteaux et des armes à feu, dans la deuxième ville d'Australie.
Pour leur part, les forces de l'ordre avaient indiqué mercredi avoir déjoué un attentat suicide projeté pour Noël par un groupe lié à l'organisation Etat islamique (EI). Trois suspects retranchés dans une maison de la banlieue de la capitale Jakarta avaient été abattus.
Le directeur de la police nationale, Tito Karnavian, a déclaré dans la foulée que les mesures de sécurité seraient renforcées devant les églises, les lieux de divertissement et lors de rassemblements publics pour les fêtes de fin d'année dans ce pays de 255 millions d'habitants dont près de 90% sont musulmans.
"La police va renforcer la sécurité après ces opérations" antiterroristes, intensifier la collecte de renseignements et la surveillance des réseaux sociaux, a déclaré à l'AFP un porte-parole de la police, Martinus Sitompul.

Samedi 24 Décembre 2016

Lu 594 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs