Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Plusieurs morts dans un attentat suicide au nord de Kaboul




Plusieurs morts dans un attentat suicide au nord de Kaboul
Au moins six civils ont été tués et 22 autres blessés mardi lorsqu'un kamikaze qui visait un commissariat au nord de Kaboul a été pris en chasse par la police et a fait exploser sa charge près d'une clinique, a-t-on appris auprès des autorités afghanes.
 Le kamikaze "était à moto et s'est fait exploser près d'une clinique" du district de Siagerd, à 60 km au nord-ouest de Kaboul, a dit à l'AFP Wahid Sediqqi, porte-parole du gouverneur de la province de Parwan. Selon lui, six civils ont été tués et 22 autres blessés.
 Mohammed Zaman Mamozaï, le chef de la police provinciale, a confirmé ce bilan. "Nous avons reçu des informations selon lesquelles le kamikaze était sur le point d'arriver et comptait attaquer une base de la police. Nous l'avons pris en chasse et il s'est fait exploser près d'une école et d'une clinique", a-t-il précisé.
L'attentat n'a pas été revendiqué dans l'immédiat, mais les talibans, qui ont pour cible de prédilection la police et l'armée afghanes, sont fortement implantés dans ce district.
 Les talibans ont accentué leur insurrection depuis la fin de la mission de combat de l'Otan en décembre 2014, et multiplient les attentats et les offensives sur le terrain militaire dans tout l'Afghanistan.
Et les civils payent un lourd tribut aux violences: l'année 2015 a été la plus sanglante pour eux depuis que l'ONU a commencé en 2009 à compter le nombre d'Afghans tués ou blessés dans le conflit. La guerre a fait au total 11.002 victimes civiles, dont 3.545 morts, l'an dernier, selon son rapport annuel.
 Le gouvernement afghan tente de relancer les pourparlers de paix pour mettre fin au conflit qui dure depuis plus de 14 ans, mais les talibans refusent de s'asseoir à la table des négociations tant que leurs préconditions ne seront pas satisfaites, notamment le départ des forces étrangères d'Afghanistan.
 Un premier dialogue direct entre les deux parties avaient été noué l'été dernier au Pakistan, mais une deuxième réunion avait été reportée sine die à l'annonce de la mort du mollah Omar, fondateur du mouvement taliban.

Mercredi 6 Avril 2016

Lu 175 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs