Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Plusieurs manifestations programmées pour le week-end prochain : La cerise en fête à Ain Leuh




Le réseau associatif de la commune rurale d’Ain Leuh et le conseil communal de cette dernière organisent la deuxième édition de la rencontre annuelle des cerises les 5 et 6 juin 2010.
L'objectif de cette manifestation est de promouvoir la commune d’Ain Leuh en tant que productrice de cerises, la valorisation de ce produit local considéré comme levier de développement de la commune et l'organisation des producteurs dans le cadre d'une association professionnelle.
Au programme de cette seconde édition de la rencontre annuelle des cerises d’Ain Leuh, les organisateurs proposent une conférence scientifique sur le cerisier, une course de cross-country et de jeux sans frontières, des soirées artistiques des arts populaires amazighs et une exposition de la production de cerises et des produits du terroir.
A signaler que le réseau associatif d’Ain Leuh se compose de quatre associations et deux coopératives, à savoir l’Association des chantiers des jeunes au Maroc, l’Association marocaine pour le développement rural, l’Association du développement socio-économique, l’Association Arhbalou pour l'eau d'irrigation, la coopérative féminine Ajaâbou pour le développement agricole et la coopérative Annajah des producteurs des cerises.
   Selon les initiateurs de cette rencontre, le cerisier a fait sa première apparition dans la commune durant les années trente. Sa fonction initiale se limitait à l'ornementation et à la valorisation de son fruit. Les espèces de cerisiers connues  dans cette région sont: Le Napoléon, le Sunburst, le Burlat, la Cerisette Bingue, le Coeur de pigeon, Van Hadi Lfingen, Summit et Hardy Giant.
Aussi, on estime localement la superficie des cerisiers à quelque 450 hectares, soit un peu plus du cinquième de la superficie nationale du cerisier.
La production des cerises à Ain Leuh représente 40% de la production des cerises au Maroc, soit une ressource de quelque deux milliards de centimes assurée par les fermes de la commune qui enregistrent 175000 J/T pour l'entretien des cerisiers et le ramassage du fruit.

Mohammed Drihem
Lundi 31 Mai 2010

Lu 631 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs