Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Plusieurs décès enregistrés en un mois : L’endémie de méningite interpelle les autorités




Plusieurs décès enregistrés en un mois : L’endémie de méningite interpelle les autorités
Au moins sept personnes ont succombé à la méningite en ce mois de décembre à Casablanca, Oujda, Tanger et Fès.
Le dernier cas en date a été enregistré dans la capitale spirituelle où un étudiant a rendu l’âme à la fin de la semaine dernière.
 S’agit-il d’une épidémie?  Contacté par Libé à ce propos, le directeur de la Direction de l’épidémiologie, le docteur Omar Elmenzhi, nous a répondu par la négative en précisant qu’«en dehors des situations d’épidémie, les méningites sévissent sous forme de cas endémo-sporadiques avec des variations saisonnières ». Selon lui, « il s’agit de cas isolés dispersés  sur l’ensemble du territoire du Royaume. Ce qui veut dire qu’on est loin de l’épidémie ». Il nous a également demandé de « ne pas effrayer les Marocains puisqu’il s’agit d’une situation normale », tout en concédant qu’il s’agit, tout au plus, d’une endémie.
Interrogé sur la fiabilité du programme  national de lutte contre les méningites établi en 1989, il nous a précisé que « ce programme n’a pas échoué, mais comme dans toute autre stratégie, il y a des dysfonctionnements». Il nous a également déclaré que «ce programme a permis d’organiser l’intervention du ministère de la Santé dans les domaines de la prévention  et de la lutte contre ces maladies et d’assoir les jalons d’une surveillance épidémiologique axée sur la détection, la déclaration immédiate, la riposte et l’endiguement rapide de la méningite épidémique ».
Chaque année, précise-t-on, les services du ministère notifient une moyenne annuelle de 1.000 cas de méningite toutes formes confondues. Cette année, le nombre de cas détectés de méningite s’élève à 925, selon le directeur de la Direction de l’épidémiologie, alors qu’en 2011, le nombre était de 1027 cas, avec un taux de létalité variant entre 10 et 12%, qui est une moyenne enregistrée dans plusieurs pays dans le monde. Ce qui veut dire, selon les autorités sanitaires, que la situation est maîtrisée du fait qu’on est sur une tendance baissière.
Pour ce qui est des mesures préventives, il nous a assuré que «le Royaume dispose des vaccins pour les méningites à méningocoque A, C, Y ET W135, qui représentent seulement 20% des cas de méningites détectés au Maroc.  Alors qu’à l’échelle mondiale, on n’a pas encore découvert de vaccins pour la méningite B, qui concerne 80% des cas enregistrés au Maroc ».
A rappeler également que dans une note datant de la mi-novembre 2011, l’OMS avait recommandé  aux pays ayant des taux d’endémie élevés ou intermédiaires de la méningococcie d’introduire des programmes de vaccination à grande échelle et d’utiliser, dans ce cadre, des vaccins antiméningococciques conjugués. Elle avait aussi recommandé aux pays où la maladie apparaît moins fréquemment de vacciner les groupes à risque définis, tels que les enfants et les jeunes adultes résidant dans des communautés fermées, par exemple les internats, les camps militaires et les personnels de laboratoire exposés au risque de méningococcie. Ce qui n’a jamais été le cas au Maroc.

Quid de la méningite ?

La méningite à méningocoques est une grave infection bactérienne des méninges (membranes enveloppant le cerveau). Elle peut causer de graves lésions cérébrales et se révèle mortelle dans 50% des cas si elle n’est pas traitée.
Différentes bactéries peuvent causer une méningite. Neisseria meningitidis est la plus susceptible de provoquer des épidémies importantes. On a recensé douze sérogroupes de Neisseria meningitidis, dont six (A, B, C, X, Y et W135) peuvent provoquer des épidémies. La répartition géographique et le potentiel épidémique varient d’un sérogroupe à l’autre.

Mohammed Taleb
Mardi 25 Décembre 2012

Lu 1116 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs