Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Plus de neuf enfants actifs occupés sur dix résident en milieu rural

Une enquête nationale jette la lumière sur le travail des mineurs




Plus de neuf enfants actifs occupés sur dix résident en milieu rural
92.000 c’est le nombre d’enfants âgés de 7 à moins de 15 ans à travailler en 2012. Un chiffre avancé par l’enquête nationale sur l’emploi et qui représente 1,9% de l’ensemble des enfants de cette tranche d’âge. Une réalité qui revient au-devant de la scène à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale contre le travail des enfants. Le thème choisi ce 12 juin  est «La non exploitation des enfants dans le travail domestique». Il va sans dire que le travail des enfants demeure un phénomène mondial, auquel aucun pays ni aucune région n'échappe. Concernant le Royaume, la seule embellie relevée par   cette enquête, c’est que ce phénomène est en forte régression depuis 1999, année où il touchait 9,7% de l’ensemble de cette catégorie, soit 517.000 enfants. Ce travail riche en enseignements nous rapproche plus de ce phénomène et lève le voile sur beaucoup de réalités.
On apprend ainsi que le plus grand nombre d’enfants de cette tranche d’âge  sont concentrés dans le monde rural. Ils sont ainsi 85.000, soit 3,9% contre 16,2% en 1999.   Par contre dans les villes, ce phénomène concerne 0,3% des enfants (7.000) contre 2,5% en 1999 (65.000 enfants). En d’autres termes, plus de 9 enfants actifs occupés sur 10 (92,4%) résident en milieu rural. Par ailleurs, ce phénomène touche beaucoup plus les garçons que les filles, 54,1%  sont de sexe masculin. Cette proportion varie de 51,1% en milieu rural à 90,3% en milieu urbain.
Quid des circonstances de leur travail? Il apparaîtrait que  21,7% des enfants travaillent parallèlement à leur scolarité, 59,2% d’entre eux ont dû quitter l’école alors que  19,1% n’ont jamais fréquenté l’école (soit 78,3% de non scolarisés pour l’ensemble des enfants au travail). On peut se poser la question de savoir pourquoi ils en sont arrivés là.  La non scolarisation des enfants (31,4%), leur manque d’intérêt envers des études (22,9%), la non disponibilité d’établissement d’enseignement général dans le lieu de résidence ou encore l’inaccessibilité géographique ou climatique sont autant de raisons avancées. Il en est de même de l’absence de moyens financiers pour couvrir les frais scolaires, et l’obligation d’aider le ménage dans ses activités professionnelles. Mais tous ces enfants sont présents dans certains  secteurs d’activité plus que d’autres. Ainsi, le travail des enfants reste concentré dans certains secteurs économiques. En  milieu rural, ils sont 95,5% à travailler dans l’"agriculture, forêt et pêche". En zones urbaines, les "services", (58,4%), et l’"industrie y compris l’artisanat", (31,3%), sont les principaux secteurs employeurs des enfants. Concernant le statut dans l’emploi, plus de 9 enfants actifs occupés sur 10 en milieu rural travaillent en tant qu’aides familiales. En milieu urbain, un peu plus de la moitié des enfants sont des apprentis (51,5%), environ le quart des "aides familiales" (25,3%), un enfant sur cinq travaille en tant que salarié (22,1%) et en tant qu’indépendant (1,1%).
Un autre volet non moins intéressant a été également soulevé par l’enquête, à savoir le cadre familial des enfants au travail. Il s’avère à ce propos que le  travail des enfants concerne 76.533 ménages, soit 1,1% de l'ensemble des ménages marocains, concentrés en milieu rural (70.011 ménages contre 6.522 dans les villes). En outre, ce phénomène touche surtout les ménages de grande taille. La proportion des ménages ayant au moins un enfant au travail est de 0,3% pour les ménages de trois personnes et augmente progressivement avec la taille pour atteindre 3,1% parmi les ménages de 6 personnes et plus.

Nezha Mounir
Jeudi 13 Juin 2013

Lu 677 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs