Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Plus de 70 corps de migrants dans un camion sur une autoroute d'Autriche

La "route des Balkans de l'Ouest" a été empruntée en sept mois par 340.000 personnes en quête d'une vie meilleure que la guerre et la misère




Plus de 70 corps de migrants ont été extraits du camion découvert abandonné jeudi sur la bande d'urgence d'une autoroute de l'est de l'Autriche, près de la Hongrie et de la Slovaquie, a annoncé vendredi un porte-parole du ministère autrichien de l'Intérieur.
Une estimation initiale de 20 à 50 corps avait été annoncée jeudi après la macabre découverte en matinée. Le comptage, communiqué à l'AFP par le porte-parole Alexander Marakovits, a été rendu très difficile par l'état de décomposition avancée des corps.
Aucune information n'avait été donnée sur les identités, âges, pays d'origine des personnes qui se trouvaient dans le camion, dans l'attente d'une conférence de presse de la police de l'Etat oriental de Burgenland - où a été découvert le camion-.  Le véhicule de 7,5 tonnes était immatriculé en Hongrie et portait le logo d'une entreprise de volaille slovaque. Son chauffeur a disparu dans la nature.
Les polices autrichienne et hongroise ont lancé une enquête conjointe.
Ce nouveau drame a été annoncé alors que la chancelière Angela Merkel participait à Vienne à un sommet avec les dirigeants des Balkans de l'Ouest, qui ont réclamé un "plan d'action" de l'UE pour contenir les migrants.
La police autrichienne devait préciser vendredi le nombre exact de corps en décomposition découverts la veille dans un camion, un drame qualifié "d'avertissement" par la chancelière allemande Angela Merkel qui a lancé un appel à l'Europe pour trouver une issue à la crise des migrants.
"Aujourd'hui est un jour sombre (...) ce drame nous affecte tous", a déclaré la ministre autrichienne de l'Intérieur Johanna Mikl-Leitner.
La police hongroise va se joindre à l'enquête, a annoncé Budapest. La chancelière a reconnu que les pays des Balkans de l'Ouest, traversés par les flux migratoires, faisaient face à d'"énormes défis". "Ce sont de futurs membres de l'Union européenne, il est de notre responsabilité de les aider", a-t-elle ajouté.
La Macédoine et la Serbie, deux des principaux points de passage des dizaines de milliers de migrants qui tentent de rejoindre l'Union européenne, ont appelé l'UE à adopter un plan d'action.
La "route des Balkans de l'Ouest" est empruntée par des Syriens ou des Irakiens fuyant la guerre mais aussi par des Albanais, Kosovars ou Serbes en quête d'une vie meilleure. En bus, à pied, passant sous les barbelés ou prenant d'assaut les trains, les scènes de chaos se multiplient en Europe orientale à mesure que des milliers de migrants avancent à travers le continent.
Sur les sept premiers mois de l'année 2015, le nombre de migrants aux frontières de l'Union européenne a atteint 340.000, contre 123.500 sur la même période de 2014, selon l'agence Frontex chargée des frontières extérieures de l'espace Schengen.
En juillet, le nombre de migrants a triplé par rapport au mois précédent, atteignant le chiffre de 107.500, d'après Frontex.
En mer Méditerranée, plus de 2.300 migrants ont perdu la vie depuis le début de l'année en tentant de joindre les rives européennes, selon un bilan à la mi-août de l'Organisation internationale pour les migrations.

Samedi 29 Août 2015

Lu 564 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs