Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Plus de 50% de femmes vivaient seules en 2012




Plus de 50% de femmes vivaient seules en 2012
Près d'un demi-million de personnes (482 mille) vivaient seules à fin 2012, indique le Haut-commissariat au plan (HCP) dans sa publication "Femmes marocaines et marché du travail : caractéristiques et évolution".
Le taux de féminisation de cette population est de l'ordre de 54,5%, précise le HCP, ajoutant que ces femmes vivant seules représentent 3,9% de l'ensemble des ménages.
L'analyse des caractéristiques sociodémographiques de cette catégorie de femmes révèle que plus de la moitié d'entre elles (58,4%) sont des personnes âgées de 60 ans et plus et 35,9% sont âgées entre 30 et 59 ans, explique le HCP. 
En milieu rural, près de deux tiers des femmes vivant seules sont âgées de plus de 60 ans et seules 4,2% sont des jeunes de moins de 30 ans. Cette catégorie de population est en majorité veuve (64,1%) ou divorcée (14,1%). 
Par milieu de résidence, les femmes citadines célibataires représentent une part relativement plus importante (15,2%) que celle des femmes rurales (7%), selon le HCP. 
Un constat pouvant être expliqué, entre autres, par la concentration de l'éducation post-primaire dans les villes, fait remarquer la même source, soulignant qu'une autre caractéristique non moins importante des femmes vivant seules est leur faible qualification. 
Ainsi, au niveau national, 87% sont sans diplôme, alors que cette proportion atteint 97,5% en milieu rural.
En comparaison avec le reste des femmes, cette sous-catégorie affiche de faible taux d'emploi (21%), relève la même source, notant que la majorité de ces femmes sont des inactives avec 77,7% dont 44,7% sont des femmes au foyer
Le coup d'envoi de la 14ème édition du "Grand tournoi de l'amitié " a été donné samedi à l'Institut agronomique et vétérinaire (IAV) Hassan II à Rabat avec la participation de près de 25 écoles et Instituts supérieurs. 
Placé sous le signe "La noblesse équine : source d'inspiration sportive", cet événement culturel et sportif est organisé tous les ans depuis l'an 2000 par l'Institut agronomique et vétérinaire Hassan II en partenariat avec le Bureau des étudiants dans le but de consolider les liens d'amitié entre les étudiants et mettre en valeur leurs atouts personnels et professionnels, indique un communiqué de l'IAV Hassan II. Pas moins 23 disciplines sportives et plusieurs activités culturelles et artistiques (manifestation canine, show Tbourida, ) figurent au programme de cette édition qui connait la présence de près de 800 participants représentant les établissements partenaires de différentes villes du Royaume. 
La cérémonie d'ouverture de cette édition a été présidée par le secrétaire général du ministère de l'Agriculture et de la Pêche maritime, Mohamed Sadiki, accompagné de représentants du ministère de la Jeunesse et des Sports et du directeur général de l'IAV Hassan II, Dr. Said Ouattar, souligne le communiqué .
Intervenant à cette occasion, M. Sadiki a indiqué que la place de la technicité dans la formation de l'ingénieur, du vétérinaire et du cadre supérieur, si elle est essentielle pour forger les jeunes esprits, est loin d'être suffisante. 
Le sport et les activités parascolaires constituent une voie dans la construction des valeurs et du savoir-faire, et fournit des acquis méthodologiques et comportementaux qui permettent le développement personnel des étudiants, cadres de demain, a-t-il fait observer.
L'enseignement supérieur agricole est assuré par l'IAV Hassan II à Rabat et son Complexe horticole à Agadir, l'Ecole nationale de l'agriculture de Meknès (ENA) et l'Ecole nationale forestière d'ingénieurs de Salé (ENFI de Salé). 
Le système LMD (Licence, master, doctorat) adopté dans le cadre de la mise en œuvre de la loi 01-00 portant sur la réforme de l'enseignement supérieur et la refonte des programmes de formation au niveau de ces établissements, rappelle le communiqué, permettent d'assurer une meilleure visibilité des diplômes délivrés aux niveaux national, régional et international, une plus grande possibilité d'adaptation aux besoins du marché de l'emploi et davantage de passerelles. 
Et d'ajouter que la refonte des programmes de l'enseignement supérieur agricole s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie de développement agricole "Plan Maroc Vert" . Elle vise à imprimer au secteur une dynamique d'évolution harmonieuse et équilibrée, basée sur le développement de l'élément humain, en tant que facteur déterminant pour le développement et la modernisation du secteur et des systèmes de production agricole.

Mardi 18 Mars 2014

Lu 1029 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs